Toro Rosso veut un pilote japonais avec Honda

Toro Rosso veut engager un pilote japonais "tôt ou tard" en Formule 1, dans le cadre de son alliance avec Honda.

Le junior team de Red Bull aligne actuellement de Pierre Gasly et Brendon Hartley, tous deux avec un historique important au sein de la filière de l'entreprise de boisson énergisante. Cependant, Honda soutient ses propres pilotes dans les formules de promotion, avec Nirei Fukuzumi et Tadasuke Makino en Formule 2.

Fukuzumi a terminé troisième du GP3 la saison passée et est devenu un athlète Red Bull, même s'il ne fait pas partie de l'équipe junior, faisant de lui le choix logique s'il parvenait à obtenir une Super Licence.

Quand il lui est demandé si Fukuzumi est une option pour la saison prochaine, le directeur de Toro Rosso, Franz Tost, répond : "Bien sûr, il y a le lien avec Honda. Et ce que nous voulons, c'est avoir un pilote japonais tôt ou tard. Là, c'est entre ses mains. Il doit faire montre d'une bonne performance et ensuite nous verrons."

Les résultats de Fukuzumi en GP3 lui ont octroyé 15 points de Super Licence, ce qui veut dire que le pilote de 21 ans doit terminer dans le top 4 cette année en F2 pour pouvoir disposer de l'indispensable sésame. Cependant, il n'a inscrit qu'un seul point lors des six premières courses de l'année et se trouve en 18e place au championnat. C'est une place et trois points derrière Makino, avec qui Fukuzumi s'est accroché lors de la dernière course, en Espagne.

L'option d'engager un pilote Honda chez Toro Rosso a constitué une partie des premières négociations entre le constructeur japonais et Red Bull en vue d'une potentielle fourniture moteur en 2019. 

Le directeur de la compétition de Honda, Masashi Yamamoto, a déclaré à Motorsport.com : "C'est très important pour rendre la Formule 1, et les sports mécaniques, à nouveau plus populaires au Japon. En cela, il est vraiment important d'avoir un pilote de F1. Les pilotes de F2 se battent pour le championnat, ils doivent obtenir la Super Licence. Bien sûr, ajouter une équipe nous donne une meilleure opportunité pour placer un pilote chez une autre écurie."

Avoir un protégé de Honda éligible pour courir en F1 serait une grande aide pour Red Bull, qui va faire face à un possible dilemme. L'avenir de Daniel Ricciardo avec l'écurie mère est incertain, et si Carlos Sainz reste de façon permanente chez Renault alors Pierre Gasly pourrait être promu aux côtés de Max Verstappen. Cela laisserait au moins un baquet disponible chez Toro Rosso, même si Hartley connaît également un début de saison compliqué après son retour choc dans le programme Red Bull fin 2017.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Nirei Fukuzumi , Tadasuke Makino
Équipes Toro Rosso
Type d'article Actualités
Tags honda