Le deuxième baquet Toro Rosso pas attribué avant décembre ?

partages
commentaires
Le deuxième baquet Toro Rosso pas attribué avant décembre ?
Par : Basile Davoine
26 oct. 2018 à 19:24

Toro Rosso s'attend à ce que Red Bull ne prenne pas de décision définitive pour le deuxième baquet de l'écurie italienne avant le mois de décembre au plus tôt.

Brendon Hartley, Toro Rosso STR13
Brendon Hartley, Toro Rosso.
Brendon Hartley, Toro Rosso STR13
Franz Tost, directeur, Scuderia Toro Rosso, en conférence de presse
Brendon Hartley, Toro Rosso STR13
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso

Toro Rosso a officialisé le mois dernier le retour de Daniil Kvyat pour la saison 2019, à la place de Pierre Gasly, promu chez Red Bull. Depuis, l'incertitude demeure quant à l'identité du second pilote de l'équipe de Faenza, une épée de Damoclès s'étant installée au-dessus de la tête de Brendon Hartley quasiment depuis le début de l'année.

Le Néo-Zélandais estime prouver sa valeur et mériter de conserver sa place, mais Red Bull a déjà étudié d'autres options. La plus sérieuse d'entre elles mène à Alexander Albon, à tel point que celui-ci s'est retrouvé dans une position inconfortable chez Nissan e.dams, qui l'a enrôlé pour la prochaine campagne de Formule E mais ne l'a pas aligné lors des essais officiels d'avant-saison il y a quelques jours.

Lire aussi :

La complexité de la situation, tout comme l'absence de décision définitive du côté de Red Bull, pourrait mener à une attente plus longue que prévu. "Il faut finir la saison pour avoir une visibilité claire de la situation", explique Franz Tost, directeur de Toro Rosso. "En décembre, Red Bull décidera du line-up Toro Rosso."

L'Autrichien a par ailleurs refusé de faire le moindre commentaire sur les négociations concernant Alexander Albon, faisant remarquer qu'elles étaient "confidentielles" et qu'il n'était pas nécessaire d'en exposer publiquement les détails. 

Consultant spécial de Red Bull, Helmut Marko a récemment mis la pression sur Brendon Hartley en rappelant qu'il devait battre son coéquipier pour maximiser ses chances de rester en 2019. Le vainqueur des 24 Heures du Mans 2017 s'est exécuté à Austin en prenant la neuvième place, à la faveur des disqualifications d'Esteban Ocon et Kevin Magnussen, et doit désormais poursuivre sur cette lancée.

"Il a fait une bonne course à Austin, mais si l'on regarde les classements, il a quatre points et Pierre en a 28", rappelle Franz Tost. "Ça veut dire qu'il doit améliorer ses performances s'il veut rester dans l'équipe."

Article suivant
Wolff : Pour Ocon, "mieux vaut peut-être rester sur la touche"

Article précédent

Wolff : Pour Ocon, "mieux vaut peut-être rester sur la touche"

Article suivant

Photos - Les nouveautés techniques au Mexique

Photos - Les nouveautés techniques au Mexique
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Brendon Hartley , Alexander Albon
Équipes Toro Rosso Boutique
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités