Toro Rosso a pris "beaucoup de risques" en 2016

partages
commentaires
Toro Rosso a pris
Par : Basile Davoine
30 janv. 2017 à 16:10

Septième du championnat constructeurs comme l'année précédente, Toro Rosso a lutté en 2016 contre un déficit de puissance provenant directement de l'utilisation d'un moteur Ferrari 2015.

Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR11
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR11
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR11

Si le début de saison dernière fut très encourageant pour l'écurie de Faenza, l'écart s'est ensuite creusé avec la concurrence et elle a dû chercher des solutions pour compenser les carences de son moteur.

À en croire son directeur Franz Tost, Toro Rosso a ainsi pris des risques importants dans le développement de sa STR11, introduisant notamment un nouveau package aéro durant l'été avant de passer plusieurs courses à tenter de comprendre comment le faire fonctionner.

"Nous avons pris beaucoup de risques", explique Tost à Autosport. "Nous devions prendre beaucoup de risques et nous sommes arrivés avec un package aéro complètement nouveau. Nous avions déjà une très bonne voiture sur le plan aérodynamique. Avec un nouveau package aéro, nous avions plus d'appui et la voiture était meilleure mais, évidemment, s'il y a plus d'appui il y a parfois un peu plus de traînée."

"Nous ne pouvions rattraper personne, c'était trop important. Il n'y avait pas de manière de développer le châssis à un niveau qui aurait permis de concurrencer les autres équipes qui avaient une unité de puissance bien développée."

En dépit de ces difficultés, Tost tient à saluer le soutien reçu par Ferrari, qui a tout mis en œuvre pour que l'équipe tire le maximum possible d'une unité de puissance pourtant dépassée.

"Ça n'avait rien avoir directement avec l'unité de puissance de Ferrari", assure-t-il. "Ça a toujours été une question de repère pour moi, car il faut voir que la puissance délivrée par le moteur était toujours la même, tout au long de la saison. Ferrari a fait un travail fantastique, qui était toujours le même." 

Toro Rosso retrouvera cette année un bloc Renault similaire à celui de l'écurie d'usine et à celui fourni à Red Bull. D'après Carlos Sainz, cela pourrait permettre à l'équipe de viser le top 5 du championnat. L'Espagnol fera toujours équipe avec Daniil Kvyat.

Prochain article Formule 1
Pirelli désigne ses 10 meilleurs GP des 30 dernières années

Previous article

Pirelli désigne ses 10 meilleurs GP des 30 dernières années

Next article

Alonso - Certaines équipes vont se tromper avec le règlement 2017

Alonso - Certaines équipes vont se tromper avec le règlement 2017

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Toro Rosso
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités