Toto Wolff – "Lance Stroll sera le prochain Canadien en F1"

Le patron de Mercedes Motorsport, l’Autrichien Toto Wolff, prédit un brillant avenir au Montréalais Lance Stroll.

Toto Wolff – "Lance Stroll sera le prochain Canadien en F1"
Toto Wolff, actionnaire et directeur exécutif de Mercedes AMG F1, et Gerhard Berger
Toto Wolff, Directeur Exécutif de Mercedes AMG F1
Toto Wolff, directeur exécutif Mercedes AMG F1 sur la grille
Lance Stroll Prema Powerteam Dallara F312 – Mercedes-Benz
Lance Stroll, Prema Powerteam Dallara F312 – Mercedes-Benz
Lance Stroll, pilote de développement Williams
Lance Stroll, Prema Powerteam Dallara F312 – Mercedes-Benz mène au départ

Récemment recruté comme pilote de développement par Williams F1 Team, Stroll dispute présentement sa deuxième saison en championnat européen de Formule 3. Il revendique d’ailleurs 38 points d’avance au sommet du classement des pilotes.

Wolff n’a pas hésité à lui faire des compliments, vendredi devant des journalistes canadiens rassemblés au circuit Gilles-Villeneuve pour le Grand Prix du Canada.

"La fortune de son père a bien servi Lance [Stroll], a reconnu Wolff. Malheureusement, on oublie qu’il mérite amplement tout le succès qu’il récolte."

"Il vient par exemple de remporter deux courses de Formule 3 à Spielberg avec une facilité déconcertante. Il est si mature en plus : quand vous lui parlez, vous oubliez parfois qu’il a 17 ans, et non 35. Bref, avec un coup de volant pareil, je suis convaincu qu’il sera le prochain Canadien à atteindre la F1. La fortune de son père n’aura rien à voir là-dedans."

Wolff a aussi vanté les autres qualités de Stroll.

"Il est très travaillant, en plus d’être intelligent et mature. Quelque chose de jamais vu chez un jeune de 17 ans. Max Verstappen, par exemple, a du talent à revendre, mais il se comporte encore en adolescent. Vous vous en rendez compte en discutant avec lui. Alors que chez Lance... Non, vraiment, sa maturité me surprend."

Mais rien ne sert de courir ; Wolff suggère d’attendre un peu avant de confier un volant à Stroll.

"Il a tout le temps devant lui. Ce serait une erreur à mon avis de le mettre sur la grille, surtout avec une écurie de pointe comme Mercedes ou Ferrari. Il doit apprendre les bases du métier d’abord", conclut Wolff.

partages
commentaires
EL1 - Adhérence cavalière et lecture difficile de la hiérarchie

Article précédent

EL1 - Adhérence cavalière et lecture difficile de la hiérarchie

Article suivant

Technique - L'aileron arrière de la Williams à Montréal

Technique - L'aileron arrière de la Williams à Montréal
Charger les commentaires