Totoya souhaite renouer avec ses performances du d?but d'ann

L'écurie Toyota traverse l’Atlantique pour disputer coup sur coup les deux Grand-Prix nord-américains du calendrier du championnat du monde de Formule 1, les 10 et 17 Juin

L'écurie Toyota traverse l’Atlantique pour disputer coup sur coup les deux Grand-Prix nord-américains du calendrier du championnat du monde de Formule 1, les 10 et 17 Juin. L’équipe espère mettre à profit les GP du Canada et des USA pour faire table rase de sa déception des deux dernières épreuves de Barcelone et Monaco. Montréal est une halte que la F1 tient particulièrement à cœur. L’atmosphère de la mégalopole québécoise, son hospitalité et l’enthousiasme de ses fans font de l’évènement l’un des temps forts de la saison.

Le circuit Gilles Villeneuve de Montréal se caractérise par de longues lignes droites entrecoupées de chicanes, et propose donc un défi très différent du tracé urbain monégasque. La TF107 sera donc dotée d’un package aérodynamique spécifique au Canada. Après la frustration née du résultat de Monaco, Toyota quitte l’Europe pour le nouveau continent avec la volonté de renouer avec ses performances du début d’année.

Ralf Schumacher :
"Je suis toujours heureux de disputer le Grand-Prix du Canada car Montréal offre un cadre fantastique pour accueillir une course. La ville est superbe, tout comme l’atmosphère qu’elle dégage. J’ai obtenu de bons résultats ici – j’ai gagné la course en 2001 et ai terminé 2è en 2003. Le circuit en lui-même est l’un des meilleurs de l’année. Il représente un défi technique avec ses grandes lignes droites qui se terminent par de freinages très violents qui sont très exigeants pour la voiture. L’équipe a pris ces considérations en compte et la TF107 aura une package aérodynamique totalement différent de celui qui était le sien à Monaco. Le week-end monégasque s’est mal passé pour l’équipe, mais nous travaillons dur sur tous nos problèmes et nous espérons que le GP du Canada sera marqué par de réels progrès de Toyota."

Jarno Trulli :
"J’aime beaucoup le Grand-Prix du Canada ; c’est même l’un de mes préférés, grâce à l’atmosphère superbe qui se dégage de Montréal. J’espère plus profiter de ce week-end que de celui de Monaco. Le circuit de Montréal est très différent de celui de Monaco et requiert d’autres qualités de la voiture, particulièrement au freinage. Je suis persuadé que nous serons plus compétitifs qu’à Monaco et je m’attends à me bagarrer bien plus haut dans la hiérarchie. Cela fait deux courses que nous ne marquons pas de point et nous sommes donc très motivés pour mettre fin à cette série au Canada. J’avais marqué quelques points l’année dernière, pour ce qui fut l’une de mes plus belles courses de l’année. L’objectif sera le même le week-end prochain. Je suis optimiste et pense que nous pourrons décrocher un bon résultat."

Pascal Vasselon (Manager Général Châssis) :
"Pour moi le Grand-Prix du Canada est le deuxième plus beau de l’année après Monaco car l’ambiance qui règne sur place est superbe, car nous sommes en plein cœur de la ville et car les Canadiens ont un grand sens de l’hospitalité. Nous utiliserons pour la première de l’année notre package comportant des appuis moyens/faibles. Il comprend de nouveaux ailerons avant et arrière ainsi que certains ajustements mineurs. Notre premier objectif le Vendredi sera donc d’optimiser ce package que nous envisageons d’utiliser également à Indianapolis. Le circuit de Montréal est très exigeant pour les freins et nous utiliserons donc de nouvelles écopes de frein qui aideront à la fois au freinage et à l’efficacité aérodynamique. Un autre facteur à prendre en compte est le faible niveau d’adhérence. Monaco fut extrêmement décevant pour nous, mais nous le mettrons de côté. Nous nous rendons au Canada avec pour but de réduire l’écart qui nous sépare des écuries de pointe et de marquer des points."

Avec ToyotaF1

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jarno Trulli , Ralf Schumacher , Gilles Villeneuve
Type d'article Actualités