Tous les voyants étaient au vert pour Grosjean!

partages
commentaires
Tous les voyants étaient au vert pour Grosjean!
Par : Basile Davoine
19 sept. 2015 à 16:48

C’est affublés d’une combinaison verte étonnante que les pilotes Lotus ont débuté les qualifications.

Romain Grosjean, Lotus F1 E23
Romain Grosjean, Lotus F1 E23
Romain Grosjean, Lotus F1 E23
Romain Grosjean, Lotus F1 E23
Romain Grosjean, Lotus F1 E23

De là à dire que Romain Grosjean est arrivé en Q3 comme un extra-terrestre à Singapour, il n’y a qu’un pas que l’on n’oserait franchir. Il s’agissait bien entendu d’une opération de communication dans le cadre d’un partenariat pour un célèbre jeu vidéo. L’occasion surtout de ramener quelques deniers dans des caisses bien vides du côté d’Enstone…

Côté piste, le pilote Lotus a attaqué de bout en bout en qualifications, pour décrocher presque miraculeusement la dixième place sur la grille de départ. Car l’E23 n’est pas à la fête sur le tracé urbain de Singapour, mais Grosjean et ses ingénieurs ont réalisé un travail de fourmi pour relever la tête ce samedi. Il a également fallu un peu de réussite en Q2, lorsque le contact de Carlos Sainz avec le mur a provoqué un drapeau jaune empêchant les derniers pilotes en piste d’améliorer. 

"Nous avons dû travailler pour atteindre la Q3, à la fois sur la piste pendant la séance et avec mes ingénieurs auparavant", résume Grosjean. "C’est un peu une surprise que tout ait fonctionné et que nous soyons en Q3, donc je suis plutôt heureux. J’ai vraiment attaqué fort aujourd’hui ; je suis devenu proche et intime avec certains murs, mais je crois que ma femme me pardonnera!"

Dans la dernière partie des qualifications, Grosjean ne pouvait pas lutter pour viser plus haut sur la grille, mais ce résultat peut déjà le combler. Le plus dur commence maintenant, avec une très longue course dimanche. 

"Il y a beaucoup de dégradation pneumatique à prendre en compte", rappelle Alan Permane, directeur des opérations piste. "C’est hautement improbable de voir des stratégies à un seul arrêt, donc nous chercherons à être entre deux et trois arrêts. La gestion des pneus, la stratégie et le timing joueront tous un rôle. Nous avons une bonne perspective pour marquer des points."

Prochain article Formule 1
10 septembre 1978 - Le monde de la F1 perdait le grand Ronnie Peterson

Previous article

10 septembre 1978 - Le monde de la F1 perdait le grand Ronnie Peterson

Next article

Massa "pas satisfait à 100%" par ses qualifications

Massa "pas satisfait à 100%" par ses qualifications
Charger les commentaires