Tous les pilotes de F1 ont rejoint le GPDA

L'Association des pilotes de Grands Prix (GPDA) a réussi à atteindre l'unité totale pour la première fois depuis longtemps, ce qui va aider à faire pression sur les dirigeants de la Formule 1 pour l'amélioration du spectacle en piste.

Le président du GPDA, Alex Wurz, a déclaré que l'instance représentant les pilotes comptait désormais en son sein l'ensemble de la grille F1, ce qui va permettre en retour aux concurrents de mieux faire entendre leur voix.

"Le GPDA a désormais 100% de membres pour la première fois de mémoire récente et peut-être de l'Histoire", a expliqué l'Autrichien. "Donc c'est une bonne année."

"La F1 entre dans une période d'évolution, de changement et peut-être même de grande agitation. Tous les pilotes reconnaissent qu'ils doivent être unis et représentés, afin de faire face à ce défi et d'empêcher que tout enjeu politique ou toute lutte de pouvoir compromette au final la performance en piste. Les pilotes croient que l'unité est fondamentale pour la réussite de la discipline."

Depuis son rachat de la F1, Liberty Media a pris son temps pour évaluer les domaines dans lesquels le championnat a besoin de changements. Afin d'améliorer le profil de la discipline, les dirigeants ont organisé une démonstration urbaine à Londres, ont recruté l'annonceur de la boxe Michael Buffer pour la présentation des pilotes lors du Grand Prix des États-Unis et ont amélioré les activités hors piste pour les fans lors des épreuves.

Le PDG de la F1, Chase Carey, a aussi affirmé vouloir une compétition plus serrée et de meilleures courses pour "rendre la discipline plus captivante". Wurz salue le fait que Liberty suive les appels lancés par les pilotes pour des changements sur le plan aérodynamique mais réclame que l'attention reste sur les voitures et la performance en piste.

"Le GPDA demande seulement que le championnat reste le centre de l'attention et nous voulons que tous ceux qui participent au processus de prise de décision soient responsables de leurs actions et de leurs décisions."

"Tous les ajustements faits à la discipline devraient seulement être effectués et menés dans le meilleur intérêt du championnat et pas dans celui d'une seule personne, et c'est ce qui unifie les pilotes, cette volonté absolue que la F1 demeure le pinacle du sport automobile."

"Nous considérons la F1 comme un sport, pas comme un show. Un pilote va à raison se décrire comme un sportif et pas comme un showman, parce qu'il est toujours question de l'aspiration humaine la plus naturelle : aller plus vite et plus haut."

"Nous aimerions voir une super discipline ; si une super compétition est intégrée dans un show et une expérience de course convenablement mis en place, ça serait effectivement bien. Si le sport n'est pas bon, tout autour de la discipline en elle-même est seulement cher, pas authentique et à moitié hors de propos. Nous avons besoin de lutte en piste, mais pas créée artificiellement."

"Il ne faut pas être naïf sur la situation dans laquelle la F1 se trouve, avec ses règles de gouvernance compliquées et les accords entre les différentes parties prenantes. Les décisions commerciales et les luttes de pouvoir politiques ont suffisamment affecté la discipline dans des périodes de vulnérabilité pendant la dernière décennie. Mais le GPDA a de façon répétée dit que ce qu'il se passait en piste devait être amélioré, avec des luttes plus serrées et authentiques."

"En tant que tel, nous sommes heureux que Liberty et leur équipe de recherche technique suivent les suggestions du GPDA d'il y a plus d'un an, où nous souhaitions un concept de règles aérodynamiques moins dépendantes du flux d'air afin de pouvoir se suivre de plus près."

Propos recueillis par Jonathan Noble

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Alexander Wurz
Type d'article Actualités
Tags gpda