Trafic à Bakou : la FIA prend des mesures préventives

Une note concernant la gestion du trafic en qualifications a été adressée par la FIA à tous les concurrents à la veille du Grand Prix d'Azerbaïdjan.

Trafic à Bakou : la FIA prend des mesures préventives

La gestion du trafic lors de la séance de qualifications du Grand Prix d'Azerbaïdjan sera une nouvelle fois un casse-tête pour les équipes, à tel point que la FIA a décidé d'agir sans attendre pour prendre des mesures préventives. Alors que les premiers essais libres auront lieu vendredi à Bakou, le directeur de course Michael Masi a fait parvenir aux écuries une nouvelle directive. Celle-ci s'attarde précisément sur la dernière section du circuit, entre les virages 17 et 20.

Cette portion sera à coup sûr le théâtre de gros ralentissements alors que les pilotes tenteront de s'aménager un écart avec leurs concurrents en amont d'un tour rapide. Un cas de figure très fréquent mais aussi souvent pointé du doigt pour sa dangerosité lorsqu'une voiture déjà dans un tour d'attaque arrive sur une autre plus lente.

Lire aussi :

Les mesures prises à Bakou et identifiant une section précise du tracé reprennent l'esprit de la directive adressée aux écuries l'an dernier lors du Grand Prix de Russie, à Sotchi. De tels ralentissements n'ont pas particulièrement posé problème en Azerbaïdjan par le passé mais Michael Masi a souhaité prendre les devants alors que des situations plus complexes ont déjà été vécues sur d'autres circuits, à l'instar de Monza.

Le directeur de course s'appuie sur l'Article 27.4 du Règlement Sportif de la Formule 1, qui énonce qu'à "aucun moment une voiture ne peut être pilotée inutilement lentement, de façon erratique ou d'une manière qui pourrait être considérée comme potentiellement dangereuse pour les autres pilotes ou toute autre personne".

Par conséquent, les chronos seront scrutés de près et comparés au temps maximum autorisé entre les deux lignes de Safety Car, qui est traditionnellement communiqué aux équipes après la deuxième séance d'essais libres.

"Pour des raisons de sécurité, lors de chaque séance d'essais libres, les comportements tels que traverser la piste et gêner une autre voiture peuvent être signalés aux commissaires", rappelle Michael Masi dans sa directive. "Pendant les Essais Libres 3 et les qualifications, le chrono publié en accord avec l'Item 8 [le temps maximum entre les lignes de Safety Car] des notes du directeur de course seront utilisés comme guide par les commissaires afin de déterminer si un pilote a conduit inutilement lentement dans un tour de sortie, de rentrée ou tout autre tour qui n'est pas un tour rapide."

Se référant plus précisément aux virages 17 à 20, il ajoute : "Pendant toute séance d'essais libres, tout pilote qui a l'intention de créer un écart devant lui afin d'avoir un tour clair ne devrait pas tenter de le faire entre l'entrée du virage 17 et la sortie du virage 20. Tout pilote qui sera observé faisant ceci sera signalé aux commissaires comme ayant enfreint l'Article 27.4 du Règlement Sportif."

partages
commentaires
Charles Leclerc : "Retour à la réalité"
Article précédent

Charles Leclerc : "Retour à la réalité"

Article suivant

Norris pas totalement à l'aise avec la McLaren malgré ses podiums

Norris pas totalement à l'aise avec la McLaren malgré ses podiums
Charger les commentaires