Trahi par ses pilotes, Sauber se fait doubler par Marussia

"Nous avions la chance de marquer des points, mais nous quittons Monaco les mains vides

"Nous avions la chance de marquer des points, mais nous quittons Monaco les mains vides." C'est le terrible constat que pouvait faire Monisha Kaltenborn, après avoir perdu les deux Sauber avant la fin de la course.

Après un départ difficile, Adrian Sutil effectuait un début de remontée prometteur avant de partir à la faute à la sortie du tunnel, provoquant l'intervention de la voiture de sécurité après une très grosse frayeur. "En sortant du tunnel, j'ai fait une erreur au freinage, j'ai perdu l'arrière et j'ai heurté le rail. Je suis très déçu et je suis désolé pour toute l'équipe", pouvait simplement résumer l'Allemand.

Les chances de marquer des points ont ainsi longtemps reposé sur Esteban Gutiérrez. Le Mexicain semblait en mesure de transformer l'essai, jusqu'à un soixantième tour dévastateur... "C'était probablement l'erreur la plus douloureuse de ma carrière", regrette-t-il. "J'ai touché le rail de sécurité à la Rascasse, à l'entrée du virage, et je suis parti en tête-à-queue."

Trahi par ses pilotes, Sauber n'a donc pas pu saisir une opportunité en or dans les rues de la Principauté. Ce qu'a justement réussi à faire Jules Bianchi, qui permet même à Marussia de doubler l'équipe suisse au classement du championnat constructeurs.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Adrian Sutil , Esteban Gutiérrez , Jules Bianchi
Équipes Sauber
Type d'article Actualités