Le train arrière de Mercedes ne préoccupe pas le paddock

Red Bull, Ferrari et McLaren, qui occupent trois des quatre premières places du classement général, ne voient rien d'illégal dans le système de Mercedes permettant d'abaisser sa suspension arrière.

Le train arrière de Mercedes ne préoccupe pas le paddock

La suspension arrière de la Mercedes W12 est devenue le dernier centre d'attention de la F1 lorsque Sky Sports a montré en vidéo l'affaissement de la monoplace allemande dans les lignes droites et les virages rapides pour augmenter sa vitesse. Et selon Christian Horner, directeur de Red Bull, le système de la marque à l'étoile "pourrait être assez puissant" dans le sprint final de la saison 2021.

"Il aura une plus grande influence sur certains circuits que sur d'autres", a expliqué Horner. "L'effet était réduit ici [au Grand Prix des États-Unis] mais sur un circuit comme Djeddah par exemple, il pourrait être assez puissant."

Toutefois, les préoccupations de Horner n'ont pas été accompagnées de soupçons quant à la légalité du système de Mercedes, qui est plutôt une vieille astuce réemployée par l'écurie. "Nous ne pensons pas que c'est illégal, non", a-t-il répondu à ce sujet. "C'est quelque chose qui a été utilisé historiquement. Nous les avons vus l'utiliser dans le passé."

Plus loin dans la pitlane, Mattia Binotto a jugé que la suspension de Mercedes n'était pas surprenante et a convenu qu'elle ne transgressait pas le Règlement Technique de la FIA. "Honnêtement, je ne suis pas trop intéressé par cette discussion", a lancé le directeur de la Scuderia Ferrari. "Je ne suis pas vraiment cela, j'en ai entendu parler. Je ne vois rien de mal ou d'illégal là-dedans. Je ne suis même pas surpris par la manière dont la [Mercedes] se comporte."

Quant à Andreas Seidl, directeur de McLaren, il n'a pas prêté trop d'attention à la suspension arrière de la Mercedes non plus, se concentrant plutôt sur d'autres sujets. "Pour être honnête, je n'ai vu que très récemment la vidéo d'analyse de Sky", a déclaré Seidl à Austin. "Mais nous n'avons pas encore dépensé d'énergie sur ce sujet. Nous avons assez à faire en nous concentrant sur nous-mêmes et en réalisant un bon week-end."

"Nous allons donc en reparler dans une semaine, une fois que notre équipe aura examiné la question et aura déterminé s'il y a réellement quelque chose derrière tout ça ou si c'est uniquement un fantôme qui traverse le paddock en ce moment."

Lire aussi :

partages
commentaires
La F1 continuera d'effacer les temps établis sous double drapeau jaune
Article précédent

La F1 continuera d'effacer les temps établis sous double drapeau jaune

Article suivant

Il y a 30 ans : le Grand Prix le plus court… avant Spa 2021

Il y a 30 ans : le Grand Prix le plus court… avant Spa 2021
Charger les commentaires