Réactions
Formule 1 GP d'Émilie-Romagne

"C'est très mauvais" : Sainz désabusé après un nouvel abandon

Deuxième abandon consécutif pour Carlos Sainz qui, après s'être échoué dans les graviers dans les premiers tours du GP d'Australie, a de nouveau atterri dans le bac au départ du GP d'Émilie-Romagne.

Pour Carlos Sainz, les week-ends se suivent et, malheureusement, se ressemblent. Au Grand Prix d'Émilie-Romagne, le pilote Ferrari a de nouveau abandonné en étant dans l'impossibilité de quitter le bac à gravier. Une fin de course d'autant plus triste qu'elle s'est produite après seulement quelques mètres, l'Espagnol n'ayant même pas vu la fin du premier tour.

Tout avait déjà mal commencé pour Sainz, qui avait raté son envol tout comme son coéquipier Charles Leclerc. Débordé par les McLaren, le pilote Ferrari a ensuite été heurté par Daniel Ricciardo et envoyé en tête-à-queue au premier virage.

"Pour être honnête, j'ai vu que je n'avais pas pris le meilleur des départs avec Charles, nous devons analyser ce qui s'est passé", a-t-il expliqué sur Sky Sports. "Mais, vous savez, la course est longue. Donc pour le départ sur le mouillé… oui, c'est mieux de prendre un bon départ, mais nous avons quand même réussi à entrer dans le deuxième virage sans problème et, pour une raison quelconque, Daniel est allé sur le vibreur. [Je] lui ai laissé plein de place mais je pense qu'il a dû perdre l'avant de la voiture et il m'a touché avec [l'issue] malheureuse où je me suis retrouvé coincé dans les graviers encore une fois."

C'est donc un nouveau zéro pointé pour Sainz, qui perd deux places au championnat au terme d'un très mauvais week-end. Dans le mur en qualifications, dans le bac à gravier en course, Sainz traverse une période difficile et sait qu'il devra redoubler d'efforts pour récolter de meilleurs résultats pour la prochaine manche, à Miami, du 6 au 8 mai.

"C'est très mauvais, je dois admettre que c'est clairement un moment difficile et je voulais évidemment faire une bonne course ici devant nos fans", a-t-il ajouté, toujours sur Sky. "Il y avait encore 63 tours à faire, alors se faire sortir dans le deuxième virage, c'est nul. Il y a toujours ces moments difficiles dans la vie d'un sportif, c'est à mon tour de les traverser et tant que je continue à travailler dur, je suis sûr que les bons moments viendront."

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation
Article précédent Hamilton s'excuse auprès de Mercedes après sa 13e place
Article suivant Max Verstappen élu "Sportif de l'Année" aux Laureus Awards

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse