L'introduction d'une 3e voiture est "très improbable", selon Whiting

partages
commentaires
L'introduction d'une 3e voiture est
Par : Fabien Gaillard
19 sept. 2018 à 15:49

Le directeur de course de la Formule 1, Charlie Whiting, a indiqué qu'il aimerait voir les équipes faire rouler une troisième voiture même s'il estime que cette idée ne va pas recevoir beaucoup de soutien.

Il n'était pas attendu que le Groupe Stratégique de la F1 qui se tient ce mercredi ait à son programme les troisièmes voitures mais le directeur de Mercedes, Toto Wolff, a indiqué qu'il soulèverait la question.

Même si la discipline reine a longtemps connu des écuries de plus de deux monoplaces, cette mesure a été rejetée dans un passé récent car les structures du milieu de tableau ne souhaitent pas que les top teams disposent de monoplaces supplémentaires qui les empêcheraient potentiellement d'accéder aux places d'honneur.

Lire aussi :

"Mon opinion personnelle est que ce serait bien d'avoir des voitures en plus, mais honnêtement, je pense que c'est très improbable", a déclaré Whiting pour Motorsport.com. "C'est assez simple. L'argument contre cela est que si vous avez une équipe qui domine avec trois voitures, alors tout le monde va se battre pour la quatrième place et pas une place sur le podium."

"Si vous avez trois équipes qui dominent avec trois voitures, alors vous vous battez pour la 10e. Je peux comprendre pourquoi tout le monde veut rejeter cela. Ça serait bien d'avoir plus d'équipes capables de gagner, évidemment, mais cette année est la plus compétitive depuis le début de cette ère moteur."

"De même, si vous avez un plateau plus resserré, c'est un bon modèle économique pour autant que l'on puisse en juger. C'est pourquoi les équipes GP3 ont toujours eu trois voitures. En F3 l'année prochaine, le projet est d'avoir dix équipes de trois voitures chacune, parce que c'est un bon business model, car ça permet de baisser le prix de la troisième voiture. Je pense que cela fonctionnerait bien en F1 également."

Lire aussi :

En plus de la problématique des résultats, celle du personnel nécessaire pour des équipes avec trois voitures est un autre point qu'il faudrait analyser. "Les règles sont basées sur des équipes de deux voitures, donc il faudrait regarder beaucoup de choses. Elles ont droit à un personnel opérationnel de 60 [personnes]."

"Combien leur en faudrait-il en plus ? Il y a une grande différence entre ce dont elles auraient besoin et ce dont elles diraient avoir besoin. Il faudrait décider d'un bon chiffre. Ça ne serait pas 30, ça pourrait être 10."

Whiting estime cependant que les défis logistiques, tels que ceux liés aux installations de chaque piste, pourraient être surmontés. "Nous pourrions gérer. Les gens devraient se serrer un peu, et n'auraient pas autant de place."

L'intérêt des pièces standards

Dans tous les cas, le responsable de la FIA espère que les changements majeurs qui interviendront en 2021 sur les plans techniques et commerciaux encourageront plus de constructeurs à entrer en Formule 1. "Faire venir de nouvelles équipes, comme nous le savons, est quasiment impossible pour l'instant. Mais c'est quelque chose où nous espérons qu'il y aura une amélioration, évidemment, si tout fonctionne comme prévu, grâce à la redistribution des revenus et à la limitation des coûts."

"Nous espérons que la voiture sera réglementée, avec les pièces hors performance qui seraient standard ou prescrites, et les pièces qui créent des différences de performance qui seraient des pièces d'équipe, que l'on ne pourrait pas obtenir auprès d'autres."

"Beaucoup des choses que Haas achète dans les faits à Ferrari seront prescrites ou standards. Cependant, la suspension, les conduits de freins, les conduits d'air, tout cela est actuellement non listé, donc ils peuvent l'acheter, et il y a beaucoup de performance en eux. C'est ce que nous espérons, en tout cas."

Avec Adam Cooper

Prochain article Formule 1
Renault : Le résultat de Singapour, un bon indicateur pour la Spec C

Article précédent

Renault : Le résultat de Singapour, un bon indicateur pour la Spec C

Article suivant

Le changement technique qui a transformé la Mercedes à Singapour

Le changement technique qui a transformé la Mercedes à Singapour
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Actualités