Trulli - Eviter une nouvelle situation comme l'accident d'Alonso

Ex-équipier de Fernando Alonso chez Renault et toujours observateur de la F1 à ce jour, Jarno Trulli s'apprête à disputer ce weekend la manche Formule E de Miami

Ex-équipier de Fernando Alonso chez Renault et toujours observateur de la F1 à ce jour, Jarno Trulli s'apprête à disputer ce weekend la manche Formule E de Miami.

Après avoir parlé de la discipline 100% électrique avec l'Italien avant son décollage pour les USA, il était tentant pour ToileF1 de savoir quelle est l'opinion de l'ancien Président du GPDA (l'Association des Pilotes de Grand Prix) sur l'étrange accident d'Alonso en Espagne…

"Je n'ai aucune idée de ce qui s'est passé", commence celui qui s'est toujours intéressé à la sécurité des pilotes sur les circuits. "J'aimerais connaître ce qui s'est produit. Honnêtement, ce sera important de comprendre la raison pour laquelle Fernando est sorti".

A l'heure où se pose la question de savoir si la perte de conscience de l'Espagnol a été consécutive à une défaillance –possiblement de nature électrique- sur la McLaren Honda ou s'il s'agissait d'un malaise lié à la santé personnelle du pilote, la FIA ainsi que la Formule E ne peuvent que rester alertes.

"Peu importe si c'est un problème personnel ou technique", poursuit Trulli. "Mais je pense qu'il est important de savoir ce qu'a été le problème, pour savoir si l'on peut éviter de se retrouver dans la même situation".

Pour autant, les pilotes ne se trouvent pas jetés dans une arène comme des gladiateurs à l'aveuglette, estime Trulli. "La F1 représente quand même le sport le plus sûr en sport automobile. Mais il y a toujours quelque chose de mieux à faire".

Après avoir présidé le GPDA, Trulli sait que des briefings se tiendront entre les pilotes et Charlie Whiting, Délégué Technique de la FIA, au sujet des questions relatives à l'accident catalan. Les pilotes ont-ils un rôle politique à jouer en exigeant des réponses claires sur ce qui 'est produit pour leurs intérêts propres?

"Je ne sais pas. C'est politique, une nouvelle fois!", sourit Trulli. "Je ne veux pas rentrer dans la politique de la F1!"

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jarno Trulli , Fernando Alonso
Équipes McLaren
Type d'article Actualités