Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Comment les T-wings pourraient réapparaître en 2018

Dans le but de générer un peu plus d’appui aérodynamique, les écuries de Formule 1 semblent désirer greffer des T-wings abaissés sur leurs monoplaces 2018.

On se rappellera que c’est une simple erreur, survenue lors de la rédaction finale du règlement 2017, qui a permis aux équipes d’installer des T-wings, ces ailettes sur les capots moteurs en forme d’aileron de requin. Ces T-wings généraient un peu d’appui à l’arrière de la voiture tout en améliorant le rendement de l’aileron.

Ce look inédit ne plaisait pas vraiment aux fans, et la FIA a décidé de les interdire pour la saison 2018. Toutefois, les équipes de Formule 1 recherchent toute solution qui peut procurer un gain de performance, si infime soit-il.

Les ingénieurs tentent de récupérer l’appui perdu par la disparition des T-wings et l’interdiction des monkey seats. On peut donc être quasiment certain qu’une forme évoluée des T-wings fera son apparition cette saison, car la rédaction du Règlement Technique 2018 laisse quand même la porte entrouverte à l’exploitation d’une autre zone de la monoplace.

L’article 3.5.1 interdit les T-wings en précisant qu’aucune pièce de carrosserie ne peut se trouver dans une zone de forme triangulaire située au-dessus du capot moteur.

Règlementation 2018 des T-wings
Règlementation 2018 des T-wings

Photo de: Giorgio Piola

Cet article stipule : "Selon une vue latérale, aucune pièce de carrosserie située devant les roues arrière ne peut être comprise au-dessus d’une ligne parallèle à la limite diagonale définie par a) la règle qui définit la dimension du capot moteur, et qui coupe le centre de la roue arrière, 650 mm devant le plan de référence."

Sous ce triangle existe toutefois un tout petit espace que les ingénieurs peuvent encore exploiter. C’est justement ce qu’on fait ceux de l’écurie Williams l’an dernier avec ce petit T-wing fixé en position basse.

T-wing abaissé de la Williams FW40
T-wing abaissé de la Williams FW40

Photo de: Giorgio Piola

En plus d'arborer un T-wing traditionnel, la Williams FW40 disposait d’un second T-wing, de forme différente et fixé plus bas.

Non seulement ce second T-wing facilitait l’écoulement de l’air sous l’aileron arrière, mais il améliorait l’efficacité du diffuseur.

Les écuries croient pouvoir accroître l’appui à l’arrière de la voiture en exploitant mieux la règlementation technique imposée pour la saison 2018.

"Nous nous attendons à effectuer un pas en avant, car ces voitures de nouvelle génération sont encore relativement immatures", déclare Tim Goss, directeur technique de McLaren à Motorsport.com. “Nous devrions donc faire un bon pas en avant cette saison.”

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Analyse
Tags aero, piola, t-wing
Topic Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola