Une chance de repêchage chez Toro Rosso pour Vergne?

Il n'aura pas échappé à nos lecteurs que la conférence de presse des Directeurs d'Equipes de vendredi dernier a essentiellement tourné autour de sujets liés à la sécurité, après le terrible accident dont a été victime Jules Bianchi lors de la...

Il n'aura pas échappé à nos lecteurs que la conférence de presse des Directeurs d'Equipes de vendredi dernier a essentiellement tourné autour de sujets liés à la sécurité, après le terrible accident dont a été victime Jules Bianchi lors de la manche précédente. Mais quelques autres sujets vinrent sur la table, notamment celui du line-up de pilotes pour la saison 2015 chez Toro Rosso.

You say goodbye, I say Hello

Et si Red Bull avait fait ses adieux à Jean-Eric Vergne par la voie d'un communiqué officiel lors de la confirmation de l'arrivée de Max Verstappen au sein du team l'an prochain, les têtes pensantes de la filière se posent désormais des questions au sujet de la personne à associer à celui qui sera le plus jeune pilote de l'Histoire de la F1.

Il faut dire que le team ne disposera plus de valeur étalon, en raison du départ de Daniil Kvyat vers Red Bull Racing. Et, en dépit d'une liste bien chargée de jeunes talents à faire monter progressivement (Carlos Sainz Jr,

Alex Lynn

, Pierre Gasly), Toro Rosso reste sensible à l'intérêt de mesurer la vitesse et la qualité d'un jeune pilote face à un autre homme bien connu de la maison, et ayant de la bouteille…en l'occurrence, Jean-Eric Vergne!

Autrement dit, pas nécessairement un pilote pour qui la maison-mère aurait de grandes ambitions futures (deux occasions refusées de monter chez Red Bull en deux ans donnent une indication claire sur la conviction de la marque concernant JEV), mais un sursis qui serait en tous les cas bon à prendre à l'heure où les places sur la grille sont si chères, et où Vergne n'apporte pas de soutiens financiers personnels.

Une valeur-étalon pour un rookie...encore une fois?

Selon la philosophie Toro Rosso, JEV n'est plus un "jeune", en ce sens qu'il a désormais trois saisons complètes dans les jambes. Mais Franz Tost a également fait savoir que si Toro Rosso a pour vocation de jouer les pouponnières pour Red Bull, Vergne demeure le pilote le plus talentueux risquant de passer à la trappe de l'Histoire de la promotion interne, et admet ne pas être confortable à cette idée.

C'est ainsi qu'on l'entendit dire en Russie devant des dizaines de caméras que le Français figurait encore dans la liste de Toro Rosso pour un baquet 2015. La vérité est que Tost ne décide cependant pas, et que le dernier mot revient Red Bull, fortement influencé par Helmut Marko…un autre supporter du Français, mais qui croit également dur comme fer aux bienfaits de la jeunesse.

En définitive, quand on lui demande s'il est optimiste au sujet de ses chances d'être sur la grille en 2015, Vergne répond : "Oui! Enfin, ici [chez Toro Rosso] je ne sais pas, mais là, en F1, oui".

"Je mériterais une autre chance"

Vergne n'a pas été considéré pour le volant Red Bull 2015. Tout du moins, aucun signe interne laissant suggérer qu'il faisait partie des options ne lui a été fait par le management entre le départ de Vettel et l'annonce faire au sujet de Kvyat. "Je n'en étais pas conscient", reconnait JEV pour le site Crash.

Reste donc l'option Toro Rosso 2015, finalement contre toute attente. Le team n'a tout simplement jamais gardé le moindre pilote 4 ans de suite, et Vergne était lui-même arrivé après la mise à l'écart de Sébastien Buemi et de Jaime Alguersuari.

"La situation est difficile pour l'équipe. Je ne sais pas ce qui va se passer ; s'ils vont prendre un autre jeune pilote ou non. Bien entendu, la décision ne m'appartient pas, et tout ce que je peux faire est d'afficher de solides résultats. Tout le monde sait que je devrais avoir plus de points sans des problèmes techniques. J'espère au moins que Red Bull me donnera une autre chance, car je pense qu'avec toute ma malchance, tous les problèmes, je mériterais ça. Je fais tout pour la mériter".

"Je suis ici grâce à Red Bull. Je suis toujours un pilote Red Bull ; je fais plus que jamais partie de cette famille. Sans Red Bull, je ne serais même pas dans ce paddock F1. Donc peu importe la décision prise, je leur en serai toujours reconnaissant. Je ne sais pas quelle sera la décision, mais je ne peux vraiment rien dire d'autre".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Carlos Sainz , Sébastien Buemi , Jaime Alguersuari , Jules Bianchi , Jean-Éric Vergne , Daniil Kvyat , Max Verstappen , Alex Lynn , Pierre Gasly
Équipes Red Bull Racing , Toro Rosso
Type d'article Actualités