Une course difficile pour Hülkenberg en Malaisie

Nico Hülkenberg a connu un après-midi difficile à Sepang, avec une 14e place finale à la clé. Le pilote allemand a vécu un Grand Prix agité, avec une dégradation des pneus difficile à gérer, comme pour son équipier Sergio Pérez.

"C'était un après-midi difficile et j'étais toujours très occupé avec beaucoup de choses autour de moi. J'avais du mal avec l'équilibre général de la voiture et elle glissait beaucoup, surtout avec des pneus usés. Nous avons choisi de ne pas nous arrêter pendant le Safety Car, ça m'a donné une bonne position sur la piste, mais c'était une décision difficile."

Le pilote Force India s'est alors retrouvé plus haut dans le classement, et il tentait de passer sur une stratégie à deux arrêts, comme son équipier. Malheureusement, la dégradation des gommes était plus importante que prévu, et Hülkenberg a dû s'arrêter une troisième fois en fin de course.

"On a essayé une stratégie à deux arrêts, mais ce n'était pas possible avec la dégradation et donc nous sommes repassés sur trois arrêts. Il aurait peut-être été mieux de faire les trois arrêts directement, mais je ne pense pas que cela aurait changé le résultat."

Aux problèmes de pneus s'est ajoutée une pénalité, pour un contact dans le virage n°2 avec la Red Bull de Daniil Kvyat. Un contact que le pilote allemand défend, lui qui tentait de reprendre la position que Kvyat venait de lui chiper.

"La pénalité pour le contact avec Kvyat m'a sorti de la lutte pour les points. Je suis allé assez large dans le premier virage et j'ai choisi de prendre l'intérieur pour le virage n°2. J'étais à côté de lui, mais il n'a pas dû penser que je l'attaquerai directement."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Malaisie
Sous-évènement Course
Circuit Sepang International Circuit
Pilotes Nico Hülkenberg , Sergio Pérez , Daniil Kvyat
Équipes Force India
Type d'article Résumé de course
Tags contact, déclaration, grand prix, malaisie, pénalité, résultats