Une seconde ligne et pas de regrets chez Williams

Williams a scellé une seconde ligne de la grille convainquant, au Brésil, en ne s'inclinant que pour un écart infime face à Mercedes

Williams a scellé une seconde ligne de la grille convainquant, au Brésil, en ne s'inclinant que pour un écart infime face à Mercedes.

Contraints d'aller puiser dans leurs ressources pour s'emparer des deux premières places, Rosberg et Hamilton ont rempli leur mission, et Massa signe de son côté une performance populaire, avec une troisième place devant son public.

Demain, avec un bon départ, Williams pourrait devenir un arbitre embarrassant de la partie se jouant entre les deux rivaux pour le titre mondial des pilotes.

"Je pense que tout le monde a eu des difficultés sur ce dernier run : Felipe était coincé dans le trafic; sa voiture est restée au garage pour des raisons techniques et quand il est sorti, il était dans le trafic", décrit Rob Smedley, qui explique pourquoi son pilote n'a été en mesure d'améliorer son premier tour lancé.

Bottas était de son côté à l'attaque, après avoir assuré l'essentiel avec sa première tentative. Smedley refuse ainsi de dire que Williams aurait pu signer la pole aujourd'hui, faisant tout d'abord remarquer sur le team n'avait jamais été si proche de Mercedes depuis le début du weekend.

"Valtteri est sorti large à la sortie du virage 4", ajoute l'ingénieur britannique. "Après, on peut dire que Hamilton a manqué des opportunités, que Rosberg a manqué des opportunités ; nous ne sommes pas la seule équipe à manquer des opportunités ! Comparé à là où nous étions l'an dernier, je n'appelle pas ça une opportunité manquée".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Mercedes , Williams
Type d'article Actualités