Une seule Caterham à l'arrivée à Silverstone

Alors que l'équipe récemment rachetée espérait de la pluie pour pouvoir faire la différence après des qualifications manquées, les Caterham n'ont jamais pu faire illusion sur piste sèche

Alors que l'équipe récemment rachetée espérait de la pluie pour pouvoir faire la différence après des qualifications manquées, les Caterham n'ont jamais pu faire illusion sur piste sèche. Kamui Kobayashi s'est contenté de franchir la ligne d'arrivée en quinzième position, non sans avoir évité le pire dès le premier tour.

"Mon départ était correct et j'étais au niveau de certaines monoplaces mais quand j'ai vu l'impact de la Ferrari, j'ai dû aller hors piste pour éviter le contact. J'y suis parvenu quasiment sans problèmes, le nez était légèrement touché mais c'était tout, donc nous étions prêts pour le restart".

"Avant tout il s'agissait de s'assurer que Kimi [Räikkönen] allait bien, c'était un gros crash, et bien que j'ai été chanceux de l'éviter, j'espère qu'il va bien. J'ai entendu qu'il n'était pas trop amoché, j'espère que c'est vrai".

Une fois reparti, le Japonais était satisfait de son rythme malgré une Caterham plus touchée par la sortie initiale qu'escompté, si bien qu'il ne pouvait guère suivre le rythme des autres monoplaces.

"La monoplace avait un comportement vraiment différent par rapport au départ, l'équilibre aérodynamique avait changé, il était clair que nous avions perdu de l'appui aérodynamique, probablement à cause de mon passage hors piste, mais j'ai continué à attaquer autant que possible"

"J'ai commencé en mediums et ils tenaient bien le coup jusqu'à mon premier arrêt où nous avons chaussé les durs. Je les sentais vraiment bien mais à ce moment c'était surtout une course en solitaire, le groupe devant moi était trop loin devant pour que je puisse les rattraper, et Chilton était bien loin derrière, donc je me suis juste chargé de ramener la monoplace à l'arrivée".

Marcus Ericsson n'a pas connu cette joie : le pilote suédois a vu sa suspension le lâcher après un passage traître sur les vibreurs. Déception pour le Suédois après un excellent départ.

"J'ai fait un départ fantastique, mon meilleur de l'année, de loin. J'ai passé plusieurs monoplaces à l'extérieur du premier virage, si bien que j'étais seizième lorsque la course a été interrompue, soit cinq places plus haut que sur la grille".

"Ma monoplace était bien et après que nous soyons repartis sous Safety Car, j'étais devant Kamui, mais j'ai touché quelque chose sur le vibreur du virage 6 qui a détruit ma suspension et c'était la fin de ma course. C'est dommage que nous ayons renoncé car, bien que la qualification ne se soit pas très bien déroulée, le week-end était correct pour moi et je voulais faire une bonne course".

"Maintenant il faut se tourner vers Hockenheim, un tracé sur lequel j'ai toujours apprécié piloter".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kamui Kobayashi , Marcus Ericsson
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités