Bottas "dégoûté" de voir la pole lui échapper

Valtteri Bottas pense qu'il avait une véritable chance de signer la pole à Monaco, puisqu'il était en train d'améliorer son chrono au moment de l'accident de Charles Leclerc. Le Finlandais a gagné en confiance dans sa Mercedes, contrairement à Lewis Hamilton.

Bottas "dégoûté" de voir la pole lui échapper

L'accident de Charles Leclerc dans les qualifications du Grand Prix de Monaco a peut-être privé Valtteri Bottas de la pole, malgré les performances en retrait de Mercedes depuis le début du week-end. Troisième du classement après les premières tentatives, le Finlandais était en nette amélioration au moment où Leclerc a percuté le rail en sortant de la chicane de la piscine, et il regrette que la séance n'ait pas pu aller jusqu'à son terme.

"Je suis déçu de ne pas avoir eu le dernier relais à cause du drapeau rouge, mais ça se passe comme ça parfois", a déclaré le #77 à sa descente de la Mercedes. "J'avais un peu tout gardé pour le dernier relais. Le premier n'a pas vraiment été au niveau. Dans le second, avec le tour de préparation que j'ai fait, en fait je me sentais bien et j'étais pas mal en avance sur mon chrono, donc je suis dégoûté."

"Je pense qu'on aurait eu une chance de pole dans le dernier relais, donc on va tout tenter en course demain", a ajouté Bottas, qui ne perd visiblement pas l'espoir de s'inviter dans la lutte pour la victoire : "C'est Monaco, tout peut arriver."

Lire aussi :

Toto Wolff est également convaincu que malgré un début de week-end décevant, son pilote était en mesure de signer la pole : "Ce n'était pas une bonne journée pour nous globalement, parce que nous devons comprendre pourquoi nous n'avons pas pu mieux placer la voiture de Lewis", a reconnu le patron de l'équipe sur Sky Sports F1.

"Et Valtteri aurait été... ce n'est pas bien de dire ça, parce que 'aurait été' ne veut pas dire 'a signé' la pole. Il avait deux dixièmes et demi d'avance sur son tour, et il l'aurait probablement fait, en tout cas c'est ce que nous disaient les données, mais il y a eu l'accident en Q3."

Des progrès dus à de meilleurs réglages que Hamilton ?

Lewis Hamilton, en proie à un manque d'adhérence, n'a réalisé que le septième temps dans la seconde Flèche d'Argent. Valtteri Bottas était déjà devant son coéquipier en Essais Libres 3 mais sa bonne forme en qualifications semble due à de gros changements effectués sur sa monoplace avant la séance. Le pilote Mercedes a gagné en confiance au volant et il a réussi à mieux exploiter les gommes, jusqu'à croire qu'une pole qui semblait hors de portée était finalement dans ses cordes.

"C'était bien mieux que le premier jour", a précisé Bottas sur Sky Sports F1. "Je n'avais pas ces bonnes sensations dans la matinée, on avait encore du mal à faire chauffer les pneus. Mécaniquement, ce n'est pas encore parfait. Je pense qu'on a progressé dans les réglages, les changements qu'on a faits m'ont permis d'être à l'aise. Je pense qu'on avait une chance de pole position, mais je n'ai pas pu faire le dernier run donc on ne saura jamais si ça aurait suffi."

Wolff reconnaît que Mercedes "ne sait pas" si ces progrès étaient également possibles sur la monoplace de Hamilton : "Il semble que toute la journée, nous n'ayons pas été en mesure de trouver de l'adhérence avec la voiture de Lewis, et sur cette de Valtteri ça a eu l'air de revenir. Il était également satisfait de la séance de la matinée, et ça aide à prendre en confiance."

Avec Luke Smith, Haydn Cobb et Oleg Karpov

partages
commentaires

Related video

La victoire est hors de portée pour Hamilton après un "désastre"
Article précédent

La victoire est hors de portée pour Hamilton après un "désastre"

Article suivant

Verstappen sent que le drapeau rouge l'a privé de la pole

Verstappen sent que le drapeau rouge l'a privé de la pole
Charger les commentaires