Bottas a suivi un entraînement "extrême" en Finlande

Valtteri Bottas ne désespère pas de remporter un jour le titre mondial et met toutes les chances de son côté pour y parvenir.

Bottas a suivi un entraînement "extrême" en Finlande

Pour la cinquième année de suite, Valtteri Bottas aborde la saison à venir avec une Mercedes qui, il le sait, peut lui permettre de remporter le titre mondial de Formule 1. Jusqu'à présent, le Finlandais a toutefois toujours buté sur son redoutable coéquipier Lewis Hamilton ; l'an dernier, il a vu ses chances s'envoler lors d'une dernière partie de saison catastrophique (en partie à cause de problèmes de fiabilité ou d'erreurs de son écurie), où il n'a marqué que 62 points sur les sept derniers Grands Prix. C'était moins que Max Verstappen, Sergio Pérez et Carlos Sainz.

Lire aussi :

Et si la lutte face à Hamilton est particulièrement dure, notamment psychologiquement, Bottas persévère ; il s'est préparé durant l'intersaison à son domicile monégasque et dans son pays, en Finlande.

"J'ai eu la bonne quantité de vacances, puis j'ai fait un bon bout de préparation physique, et de ce côté-là, je me sens très solide", déclare le pilote Mercedes. "Pareil mentalement, on dirait que tout est bien équilibré dans ma vie, et je prends du plaisir ici, je suis occupé avec l'équipe et je me prépare pour la saison. Pour l'instant, tout est parfait."

"Bien sûr, ce n'étaient pas complètement des vacances, c'est aussi beaucoup de travail pour gagner en forme physique notamment. Mais j'ai pu faire beaucoup de choses qui me rendent heureux. Il y a eu beaucoup d'entraînement hivernal – un entraînement très extrême notamment. J'ai essayé de maintenir l'attitude du Sisu, de faire des choses qui endurcissent, en somme. C'était bien."

Le Sisu est un concept typiquement finlandais, intraduisible dans la langue de Molière. Il s'apparente au courage, à la ténacité ou encore à la détermination. Des qualités dont Bottas aura indéniablement besoin face à Hamilton, et il en est bien conscient : "Une grande partie de mon travail cette saison se focalise sur l'aspect mental des choses. J'essaie d'être à mon meilleur niveau mentalement lors des Grands Prix et de trouver la bonne approche pour chaque week-end de Grand Prix, d'atteindre plus souvent un état détendu."

Cependant, lorsque nous lui demandons plus précisément sur quoi il travaille et s'il a consulté un psychologue du sport, Bottas répond : "Désolé d'être ennuyeux et pas très instructif, mais c'est quelque chose à quoi je préfère ne pas répondre. C'est privé pour moi, et je ne veux pas partager toutes les techniques. Comme je l'ai déjà dit, c'est quelque chose à quoi j'ai fait davantage attention cet hiver, et j'y ferai davantage attention durant la saison. Et si j'ai besoin d'aide, je me ferai aider par un professionnel. Sinon, j'utiliserai le miroir."

Propos recueillis par Luke Smith 

partages
commentaires
Capito : Il ne faut pas punir les meilleurs parce qu'ils dominent

Article précédent

Capito : Il ne faut pas punir les meilleurs parce qu'ils dominent

Article suivant

Heidfeld : "Alonso aurait mérité plus de titres"

Heidfeld : "Alonso aurait mérité plus de titres"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Valtteri Bottas
Équipes Mercedes
Auteur Benjamin Vinel