Valtteri Bottas a pensé à quitter la F1 après Sotchi 2018

Quand il évoque le souvenir du Grand Prix de Russie 2018, Valtteri Bottas parle d'un coup très rude, à tel point qu'il a failli tout arrêter.

Valtteri Bottas a pensé à quitter la F1 après Sotchi 2018

Coéquipier de Lewis Hamilton depuis 2017, quand il a succédé à un Nico Rosberg parti précipitamment à la retraite, Valtteri Bottas est à l'aube de sa cinquième saison chez Mercedes. Dominé par le septuple Champion du monde, il veut se donner une chance de parvenir enfin à le battre, tandis que son avenir est régulièrement questionné et qu'il prolonge à chaque fois d'une seule année au sein de l'écurie de Brackley. Mais le Finlandais est toujours là, lui qui compte neuf victoires et 16 pole positions, toutes décrochées avec la firme à l'étoile. Une présence qui a pourtant bien failli tourner court, et pas seulement de par les doutes qu'aurait pu manifester Mercedes.

Lire aussi :

Le pilote de 31 ans révèle en effet qu'il a un temps pensé tout plaquer en 2018. C'était à l'arrivée du Grand Prix de Russie, lors duquel il aurait dû s'imposer après avoir signé la pole position et mené près de la moitié de la course. Mais son écurie lui avait demandé de laisser passer Hamilton dans l'optique du championnat, afin que le Britannique accentue son avance comptable sur Sebastian Vettel. "Sotchi 2018, c'était une course assez difficile", confie Bottas dans l'un des épisodes de la série Drive to Survive, dont la saison 3 est sortie vendredi sur Netflix. "C'était difficile à accepter. J'étais en colère. Franchement, je me disais : 'Pourquoi est-ce que je fais ça ?'. Je pensais à quitter [la F1], à abandonner. Immédiatement après la course, j'ai dit que je ne le referais pas."

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 et Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 sur le podium

Ce découragement sur le moment, Valtteri Bottas ne l'a pas laissé l'envahir trop longtemps. Avec une force mentale souvent mise en avant comme l'une de ses principales qualités par son patron, Toto Wolff, il s'est remis en selle. Néanmoins, bientôt trois ans plus tard, l'ex-pilote Williams souffre toujours de la domination de son illustre coéquipier et d'une image de lieutenant qui lui colle invariablement à la peau. C'est pour faire disparaître cette étiquette qu'il conserve toute sa détermination. "Si votre coéquipier gagne et que vous êtes deuxième, vous avez l'impression de perdre", rappelle-t-il. "Je sais que j'ai été deuxième par le passé, mais je veux prouver que je ne suis pas juste un numéro 2."

Se le prouver à lui-même, ainsi qu'à son équipe. Car dans cette interview, Bottas laisse planer un doute quant à la manière dont il se sent considéré chez Mercedes. "Dans l'équipe, même si beaucoup ne l'admettent pas, peut-être inconsciemment, ils ont un numéro 1 et un numéro 2", lâche-t-il. "Parfois, les membres de l'équipe ont dû se remettre en question : 'Offrons-nous un traitement équitable à Lewis et Valtteri ?'"

partages
commentaires
Le jour où le crash effrayant d'Alonso a fait sauter un verrou

Article précédent

Le jour où le crash effrayant d'Alonso a fait sauter un verrou

Article suivant

Verstappen : "Sur les données, on peut voir ce que fait Mercedes"

Verstappen : "Sur les données, on peut voir ce que fait Mercedes"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Valtteri Bottas
Équipes Mercedes
Auteur Basile Davoine