Van der Garde/Sauber : La justice maintient son verdict

La journée de jeudi a bel et bien fait figure de marathon juridique pour les avocats de Giedo van der Garde et de l'écurie Sauber

La journée de jeudi a bel et bien fait figure de marathon juridique pour les avocats de Giedo van der Garde et de l'écurie Sauber. Au terme de plusieurs heures d'audience des différentes parties, la Cour Suprême de l'Etat de Victoria, en Australie, a confirmé sa première décision.

Non sans malmener l'avocat de Sauber, qui prétextait des raisons de sécurité avant d'invoquer un problème de Superlicence, la Cour est restée sur ses positions et a rendu sa décision finale en fin de nuit.

"L'appel est débouté car nous ne voyons pas d'erreur dans les raisons précisées par le juge [initalement]", a fait savoir la Cour, qui maintient l'obligation pour Sauber de titulariser van der Garde ce week-end à Melbourne.

A l'heure actuelle, l'écurie suisse n'a pas encore réagi officiellement. La structure dirigée par Monisha Kaltenborn se retrouve dans une situation invraisemblable, avec trois pilotes sous contrat pour le Grand Prix d'Australie, et deux baquets seulement à offrir. En effet, nul doute que Felipe Nasr et Marcus Ericsson vont faire valoir leur droit également.

Bien que vainqueur de la procédure qu'il a enclenché, van der Garde est également devant un dernier obstacle, puisque le Néerlandais ne dispose pas officiellement de la Superlicence. Le problème n'est pas tant de la récupérer – compte tenu de la saison complète qu'il a disputée en 2013 chez Caterham – mais que les formalités soient respectées à temps.

Ce jeudi matin, il reste impossible de dire quels seront les deux pilotes au volant pour Sauber ce week-end. Les premiers essais libres débutent pourtant la nuit prochaine en Australie…

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Giedo van der Garde , Marcus Ericsson , Felipe Nasr
Équipes Sauber
Type d'article Actualités