Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
51 jours
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
58 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
72 jours
C
Grand Prix de Chine
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
86 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
100 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
107 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
121 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
135 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
142 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
156 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
163 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
177 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
191 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
219 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
226 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
240 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
247 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
261 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
275 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
282 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
296 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
310 jours

Vandoorne : McLaren n'a "pas progressé du tout" en 2018

partages
commentaires
Vandoorne : McLaren n'a "pas progressé du tout" en 2018
Par :
27 août 2018 à 09:35

Au terme d'un nouveau week-end noir, le pilote belge met directement en cause le développement de l'écurie britannique.

Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Stoffel Vandoorne, McLaren
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Stoffel Vandoorne, McLaren lors de la parade des pilotes
Lance Stroll, Williams FW41, en lutte avec Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Gil de Ferran, directeur sportif, McLaren
La voiture accidentée de Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33 est ramenée au garage
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33

L'ambiance locale n'aura pas réchauffé le cœur de Stoffel Vandoorne à Spa-Francorchamps. Au volant d'une McLaren toujours en chute de performance, le pilote belge a vécu un week-end cauchemardesque à domicile, qui s'est traduit par la dernière place aussi bien en qualifications qu'en course. À l'heure où son baquet paraît sérieusement menacé, la série de courses sans inscrire le moindre point se poursuit. Elle dure depuis le Grand-Prix d'Azerbaïdjan

Au championnat constructeurs, l'écurie McLaren a vu Haas F1 Team lui passer devant et la distancer, preuve d'un niveau en baisse qui, selon Vandoorne, est directement imputable à l'absence totale de progrès sur la MCL33 à moteur Renault.

Lire aussi :

"C'est difficile de faire pire week-end", convient le Belge. "Nous avons vu que notre performance était très loin d'être bonne. Il n'y a pas vraiment d'explication. La réalité, c'est que nous n'avons pas progressé depuis le début de l'année, nous n'avons pas progressé du tout par rapport aux autres."

"Il n'y a pas eu beaucoup de choses encourageantes ce week-end. Ce n'était pas la course la plus sympa de l'année. À Monza, ce sera de nouveau très difficile. C'est encore un circuit avec beaucoup de lignes droites. Nous verrons. Peut-être que nous aurons quelques opportunités de marquer des points d'ici la fin de l'année, comme à Singapour."

Un gros déficit en ligne droite

Plus tôt dans l'année, son coéquipier Fernando Alonso avait souligné le manque d'évolutions majeures sur la monoplace de Woking, à l'exception du nouveau package introduit en mai à l'occasion du Grand Prix d'Espagne. McLaren fait face à des difficultés sur le plan aérodynamique, et a notamment mis beaucoup de temps à identifier la cause de ses problèmes. Les solutions ne pouvant pas être apportées rapidement, la bascule vers les préparatifs 2019 s'est aussi effectuée plus vite que prévu, ce qui ne justifie pas pour autant un tel recul aux yeux du nouveau directeur sportif Gil de Ferran.

Le circuit de Spa-Francorchamps semble avoir mis un peu plus encore en évidence les carences de la MCL33, avec un rythme de qualifications qui était à 2"3 des meilleurs. L'an passé sur ce même tracé, il n'était que d'une seconde.

"Il ne faut pas avoir peur de dire que c'est une année difficile jusqu'à présent", assume Gil de Ferran. "C'est une voiture difficile, et ce week-end a particulièrement exposé nos faiblesses, principalement en vitesse de pointe. La voiture a également d'autres problèmes, mais celui-ci en est un gros, qui est devenu très visible ici."

Article suivant
Dixième à Spa, Ericsson attend Monza "avec impatience"

Article précédent

Dixième à Spa, Ericsson attend Monza "avec impatience"

Article suivant

Gasly : "Tout s'améliore" sur le moteur Honda

Gasly : "Tout s'améliore" sur le moteur Honda
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Catégorie Course
Lieu Spa-Francorchamps
Pilotes Stoffel Vandoorne
Équipes McLaren Boutique
Auteur Basile Davoine