Vandoorne croit au retour de McLaren dans le top 3 en 2018

Alors que l'accord de motorisation avec Renault devrait être prochainement annoncé, Stoffel Vandoorne est convaincu de voir McLaren revenir dans la lutte pour le podium la saison prochaine.

Après trois années de collaboration difficile avec Honda, McLaren va acter son divorce avec le motoriste nippon pour récupérer un accord de fourniture client auprès de Renault. Tandis que l'annonce n'est pas encore officielle, Stoffel Vandoorne refuse de commenter ce dossier spécifique, mais le Belge ne cache pas son optimisme pour 2018. Seul pilote confirmé par l'écurie de Woking pour le moment, il devrait à nouveau faire équipe avec Fernando Alonso, dont la prolongation devient peu à peu un secret de Polichinelle.

Au vu de tous les éléments qui se mettent actuellement en place, Vandoorne imagine-t-il McLaren réintégrer le tiercé de tête l'an prochain ? "Je pense que l'équipe le peut, c'est certain", répond-il. "La manière dont nous avons développé la voiture cette année a été très encourageante. Bien sûr, quand on rencontre beaucoup de problèmes, on ne peut pas toujours exploiter le maximum et ça affecte beaucoup d'autres composants aussi. J'ai vu certaines personnes en charge de l'aéro à l'usine, et tout semble se passer de manière positive."

"Vraiment, beaucoup de choses ont changé et changent", ajoute-t-il. "Le changement est positif, c'est très bien, particulièrement avec la situation dans laquelle nous sommes. Nous devons ramener l'équipe aux avant-postes. Rester immobile n'est jamais une bonne chose. Changer les choses, c'est bien. J'espère que nous pourrons voir les points positifs très bientôt."

En attendant le bal des annonces, le défi immédiat de McLaren est de bien terminer la saison, et d'exploiter les meilleures occasions. Et le Grand Prix de Singapour en est une très bonne, tandis que les deux pilotes disposent ce week-end de la spécification 3.7 de l'unité de puissance Honda.

"Après Budapest, notre objectif devrait être d'être la quatrième équipe ici", insiste Vandoorne. "C'est un circuit urbain, il y a beaucoup de virages, moins d'importance pour la puissance. De manière réaliste, il y a deux Mercedes, deux Ferrari et deux Red Bull qui devraient être devant, mais j'espère que nous pourrons être juste derrière."

Propos recueillis par Jonathan Noble 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Singapour
Circuit Singapore Street Circuit
Pilotes Stoffel Vandoorne
Équipes McLaren
Type d'article Actualités
Tags avenir, saison 2018