Vandoorne : Mon début de saison "n'était pas suffisamment bon"

Stoffel Vandoorne reconnaît que le début de sa saison 2017 de Formule 1 "n'était pas suffisamment bon" car il a eu du mal à se mettre dans le rythme à cause des problèmes de fiabilité de McLaren-Honda.

Vandoorne : Mon début de saison "n'était pas suffisamment bon"
Stoffel Vandoorne, McLaren
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32, sort de piste après un contact avec Felipe Massa, Williams FW40
Stoffel Vandoorne, McLaren, abandonne après un contact avec Felipe Massa, Williams FW40
Stoffel Vandoorne, McLaren
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32, dans le mur
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32

Après une carrière fructueuse en catégories junior de monoplace, avec notamment le titre GP2 de 2015 et un passage réussi en Super Formula japonaise en 2016, Vandoorne était attendu au tournant au moment de devenir titulaire en F1.

Mais le pilote belge a échoué à sortir de Q1 lors des cinq premières courses de l'exercice 2017, alors que Fernando Alonso brillait par ses performances courageuses au volant d'une voiture compliquée.

Vandoorne accepte le fait de ne pas avoir fait du bon travail en première partie de saison, mais en précisant que la situation a été empirée par son manque d'expérience couplé au manque de fiabilité chronique et au faible confort de conduite du package McLaren-Honda.

"Je savais au début que ce n'était pas suffisamment bon, mais je savais également que je composais avec beaucoup de problèmes", a déclaré Vandoorne à Motorsport.com. "Les premières courses n'étaient assurément pas dans mes standards, mais c'est seulement ma première saison en Formule 1, donc ce genre de relation globale avec l'équipe, avec mes ingénieurs, devait se développer. Comme nous traversions beaucoup de problèmes, il était difficile de faire ça."

"Quand les choses ont commencé à aller un petit peu mieux – j'ai eu plus de temps de piste, j'ai passé un peu plus de temps à l'usine, j'ai passé au crible les données et passé plus de temps dans le simulateur –, alors tout a commencé à se développer correctement."

Le travail clé après le GP d'Espagne

Afin d'améliorer sa forme, McLaren a effectué un travail spécifique avec Vandoorne suite au Grand Prix d'Espagne, en mai. Il a été convoqué au quartier général de McLaren, à Woking, pour des séances de simulateur et encouragé à adapter son style de pilotage, alors que les ingénieurs de la structure ont eu pour mission de prendre plus en compte les besoins de Vandoorne au moment de régler sa F1.

Vandoorne a par la suite accédé à la Q3 à Monaco, battu Alonso en qualification à Silverstone, assuré une prolongation de contrat et a finalement terminé à seulement quatre points de l'Espagnol au championnat.

"Cette période autour de Monaco, mais même au Canada, à Bakou, ce sont des moments clés où nous avons récolté beaucoup d'informations. D'immenses efforts [ont été faits] de mon côté, du côté de l'équipe, et tout a commencé à s'assembler."

Après avoir constamment dominé des courses en partant de l'avant lors de sa carrière en formules de promotion, Vandoorne a admis que courir régulièrement au milieu de peloton en F1 était difficile, même si McLaren s'attend à être plus compétitif en 2018 après le passage au moteur Renault.

"Ce n'est vraiment pas la position dans laquelle je veux être, je préférerais me battre à l'avant et pour des victoires, c'est probablement là que je me sens le plus à l'aise par rapport à tout ce que j'ai connu par le passé."

"Je pense que l'équipe va dans la bonne direction. Il y a beaucoup de changements qui surviennent qui sont très excitants, mais en termes de résultats, c'est toujours très difficile à dire. En F1, il est très difficile de faire des prédictions, il faut attendre jusqu'aux essais, se rendre aux premiers tests et ensuite on sait à quel point on est bon."

partages
commentaires
Les F1 mythiques de Ferrari - La 312T3, premier succès de Villeneuve

Article précédent

Les F1 mythiques de Ferrari - La 312T3, premier succès de Villeneuve

Article suivant

Red Bull : "Verstappen a vraiment élevé son niveau"

Red Bull : "Verstappen a vraiment élevé son niveau"
Charger les commentaires