Vandoorne a mis fin à une série de 14 GP sans points

partages
commentaires
Vandoorne a mis fin à une série de 14 GP sans points
Par : Benjamin Vinel
29 oct. 2018 à 19:30

Stoffel Vandoorne a le sourire ! S'il ne parvient toujours pas à battre son coéquipier Fernando Alonso en qualifications, le Belge a mis un terme à une série de 14 Grands Prix sans points, avec la huitième place à Mexico.

Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Stoffel Vandoorne, McLaren
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33, devant Sergey Sirotkin, Williams FW41
Sergey Sirotkin, Williams FW41, Pierre Gasly, Toro Rosso STR13, Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33 et Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Sergey Sirotkin, Williams FW41, Brendon Hartley, Toro Rosso STR13, Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33 et Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Fernando Alonso, McLaren MCL33, devant Lance Stroll, Williams FW41, Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18, et Sergey Sirotkin, Williams FW41
Fernando Alonso, McLaren MCL33, devant Lance Stroll, Williams FW41, Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18, Sergey Sirotkin, Williams FW41, Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR13, Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18, et Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Fernando Alonso, McLaren MCL33, devant Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18, et Lance Stroll, Williams FW41
Fernando Alonso, McLaren, lors de la parade des pilotes
La voiture de Fernando Alonso, McLaren MCL33 après son abandon

Ayant fait fonctionner une stratégie à un arrêt avec un remarquable relais de 57 tours en pneus supertendres, Stoffel Vandoorne s'est attiré les louanges de son ingénieur de course Tom Stallard, qui a partagé une photo de la McLaren aux gommes particulièrement dégradées en fin de course en indiquant : "L'intérieur du pneu avant gauche a l'air lisse parce que la gomme est complètement usée. Piloter sans erreur avec de tels pneus est vraiment impressionnant."

Vandoorne s'est retrouvé dernier au premier tour, mais a en effet fait fonctionner sa tactique pneumatique à merveille avec de surcroît des dépassements sur Romain Grosjean, Sergey Sirotkin, Lance Stroll, Pierre Gasly et Grosjean de nouveau pour accrocher cette fameuse huitième place, ses premiers points depuis le Grand Prix d'Azerbaïdjan en avril dernier.

Lire aussi :

"Je suis très, très satisfait", déclare le pilote McLaren. "Nous savions qu'il était possible de marquer des points ici. Je suis content que nous y soyons parvenus. Au final, nous avons fait durer les pneus pour [ne faire qu']un seul arrêt. Au premier tour, nous étions derniers, donc c'est une excellente remontée, avec de beaux dépassements qui se sont avérés cruciaux."

"Je suis ravi de finir huitième et de marquer des points. Je pense qu'il y a eu d'autres très bonnes courses récemment, mais là, tout le monde le remarque parce que nous sommes récompensés par des points. C'est un très bon résultat pour moi, mais aussi pour l'équipe. C'est important pour nous au championnat des constructeurs."

Vandoorne s'est cependant attiré les foudres de Romain Grosjean lorsqu'il l'a dépassé pour la deuxième fois, au premier virage dans le 33e tour, le Français ayant eu le sentiment d'être tassé – même si les images montrent qu'il n'a aucunement été contraint à sortir de la piste.

"Ce n'est pas juste, où veut-il que j'aille ?" s'était plaint Grosjean à la radio. "Je laisse la porte ouverte pour éviter l'accident, et il me pousse dehors !" Vandoorne, quant à lui, reste de marbre face à cette récrimination : "Il se plaint tout le temps, donc c'est normal."

Le nouveau pilote de Formule E préfère se concentrer sur ses deux dernières courses avec McLaren, même s'il n'est pas certain de pouvoir s'illustrer comme il l'a fait au Mexique.

"Je pense que [Mexico] était sûrement l'une de nos meilleures chances, mais tout est possible. Surtout les courses avec une dégradation pneumatique élevées, ce sont celles où nous pouvons faire la différence. Espérons connaître davantage de courses comme celle-ci."

Alonso encore désabusé

Quant à Fernando Alonso, sa course a tourné court, puisqu'il a dû jeter l'éponge dès le troisième tour à cause d'une perte de pression d'eau. Il était alors 12e. Auparavant, un débris de la monoplace d'Esteban Ocon s'était logé devant son ponton, lui compliquant déjà la tâche.

"C'est un triste jour", déplore le double Champion du monde. "Nous n'avons pas eu de chance, certains débris de la Force India devant nous ayant atterri dans notre voiture. Il y avait une chance sur un million de connaître un tel abandon, mais c'est arrivé."

Lire aussi :

"Il n'y a pas d'erreur de mon côté. Une fois je me fais percuter par derrière et je ne peux rien y faire, puis ce sont les débris d'une autre voiture qui cassent la mienne. Cela fait partie de la course, cela nous est arrivé cette fois, mais cela arrivera ensuite à d'autres, et nous en profiterons. Cela ne m'importe pas tant que ça."

"J'espère aider l'équipe à marquer des points pour le championnat des constructeurs. Nous nous battons avec deux autres équipes, mais je vais faire de mon mieux, comme toujours." Avec 18 points de retard sur Haas et 15 longueurs d'avance sur Force India, McLaren est en tout cas bien placé pour finir la saison à la sixième place.

Article suivant
Leclerc : "À la fin, on avait le rythme des leaders !"

Article précédent

Leclerc : "À la fin, on avait le rythme des leaders !"

Article suivant

Diaporama: l'Alfa Romeo Sauber dans le Grand Prix du Mexique

Diaporama: l'Alfa Romeo Sauber dans le Grand Prix du Mexique
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Mexique
Catégorie Course
Pilotes Stoffel Vandoorne , Fernando Alonso Boutique
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Réactions