Pour Vandoorne, Mercedes n'a pas perdu le titre à Abu Dhabi

S'il estime que Lewis Hamilton "a été volé" à Abu Dhabi, Stoffel Vandoorne explique avant tout cet échec par le mauvais début de saison de Mercedes.

Pour Vandoorne, Mercedes n'a pas perdu le titre à Abu Dhabi

Pilote de réserve et de développement en Formule 1 pour Mercedes, constructeur dont il défend également les intérêts en Formule E, Stoffel Vandoorne a vécu de près l'incroyable et intense saison 2021 qui a opposé son équipe à Red Bull Racing. Le Belge partage le désarroi de l'écurie dirigée par Toto Wolff compte tenu des circonstances dans lesquelles Lewis Hamilton a vu un huitième titre lui échapper à Abu Dhabi au profit de Max Verstappen : il estime que le Britannique "a été volé" à cause des décisions de la direction de course lors de l'intervention de la voiture de sécurité. Mais il considère aussi que cette couronne a été perdue bien plus tôt et que Max Verstappen la méritait.

"C'est plutôt la manière dont le championnat a été décidé, je pense que ce n'est pas 100% correct", explique-t-il au micro de la RTBF. "Il y a des règles qui sont très, très claires dans le règlement de la FIA et simplement, ils ne les ont pas suivies pendant la procédure de Safety Car. Sur ce scénario, oui, je pense qu'il a été volé, mais après, le titre n'a pas été perdu dans le tout dernier tour du dernier Grand Prix. Je pense que Mercedes, en début de saison, on n'était pas assez performant."

"Sincèrement, quand on regarde la saison de Max, il a eu trois abandons où il a perdu énormément de points. Je pense que Max mérite ce titre. Quand on regarde le cap que Red Bull a franchi, que Max a franchi depuis la saison dernière, je pense qu'on a vécu quand même une des meilleures saisons de la F1, où chaque week-end c'était Max contre Lewis."

Stoffel Vandoorne aux côtés de Toto Wolff lors du GP du Brésil.

Stoffel Vandoorne aux côtés de Toto Wolff lors du GP du Brésil.

Au cours de cette année débutée du mauvais pied chez Mercedes, Stoffel Vandoorne a également été témoin de la capacité de réaction des troupes de Brackley, qui ont redoublé d'efforts pour se maintenir au niveau de Red Bull et parvenir à décrocher au moins le titre constructeurs.

"C’était très intense et surtout très intéressant de voir en interne comment l’équipe gérait cette situation totalement nouvelle et cette compétition face à Red Bull", souligne-t-il. "Croyez-moi, ils étaient hyper motivés et peut-être encore plus que quand ils dominaient la F1. Ils savaient que chaque week-end tout devait être parfait et qu’il n’y avait aucun droit à l’erreur."

Reste que la défaite au championnat pilotes avec le scénario polémique de Yas Marina est une pilule qui ne passera pas facilement, aussi bien pour Lewis Hamilton que pour Toto Wolff. Concernant le Britannique, qui a fait le choix du silence complet depuis l'arrivée du dernier Grand Prix, Stoffel Vandoorne est toutefois convaincu qu'il sera au rendez-vous l'an prochain.

"Il aura du mal, maintenant, pour accepter ce qui s'est passé à Abu Dhabi, mais je pense que c'est quelqu'un qui a tellement envie de faire mieux encore, et je pense qu'il tirera une motivation de cette situation pour revenir l'année prochaine encore plus fort", avance-t-il. "Toto, c'est quelqu'un qui est ultra passionné par la F1, il veut gagner, il donne sa vie pour ça. Dans des moments où ça ne se passe pas bien, où quelque chose s'échappe, ça fait vraiment du mal."

Lire aussi :

partages
commentaires
La F1 gardera plus d'argent à mesure que les teams prospéreront
Article précédent

La F1 gardera plus d'argent à mesure que les teams prospéreront

Article suivant

Ferrari n'a "pas besoin d'un numéro 1 ou d'un numéro 2 à ce stade"

Ferrari n'a "pas besoin d'un numéro 1 ou d'un numéro 2 à ce stade"
Charger les commentaires