Vandoorne offrira à Alonso "une bouteille de lait" s'il gagne l'Indy 500

partages
commentaires
Vandoorne offrira à Alonso
Par : Fabien Gaillard
13 avr. 2017 à 15:46

Faisant référence à la tradition de l'Indy 500, qui veut que le vainqueur boive du lait sur la victory lane, Stoffel Vandoorne a évoqué le choix de Fernando Alonso de disputer la mythique course américaine.

Stoffel Vandoorne, McLaren
Les vainqueurs boivent du lait
Victory Lane : le vainqueur Dan Wheldon boit le lait du vainqueur
Le vainqueur de la course Sam Hornish Jr.boit le lait traditionnel des vainqueurs du Indy 500
La bouteille de lait du vainqueur sur la bande de briques du Indianapolis Motor Speedway
Fernando Alonso avec les médias
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32, abandonne et est poussé dans son garage
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32

Quand en 1936, le vainqueur des 500 Miles d'Indianapolis, Louis Meyer, demande à boire un verre de lait pour étancher sa soif après l'épreuve, il ne s'imagine sans doute pas que ce petit choix se transformerait en tradition bien ancrée dans l'histoire de cette course, avec l'aide de ce qui allait devenir la "Milk Foundation" aux États-Unis, qui s'est assurée de faire perdurer ce rituel.

Et c'est finalement (un peu) après cette bouteille de lait – mais surtout (beaucoup) après l'histoire, la gloire et le trophée – que Fernando Alonso courra quand il s'engagera dans le processus de qualifications pour l'Indy 500 en mai. Et c'est bien à cela que Stoffel Vandoorne, son équipier chez McLaren cette saison, a fait référence en conférence de presse à Bahreïn.

"Je pense que c'est une course très stratégique, on l'a vu l'an dernier avec la victoire d'Alex Rossi grâce à une énorme économie d'essence. Fernando est intelligent, il sait ce qu'il veut, et s'il revient avec un trophée, je lui donnerai une bouteille de lait !" a-t-il ainsi déclaré, avant de plaisanter : "J'ai décidé de faire les 24 Heures de Spa à la place de la Hongrie cette année."

Pour le GP de Monaco, qui se court en même temps que la course américaine, le Belge fera équipe avec un autre pilote, qui pourrait être Jenson Button. "Ce n'est pas à moi de décider. Je suis sûr que tout est sous contrôle pour l'équipe. Je ne sais pas encore qui ce sera, mais je suis sûr que l'équipe va choisir le bon pilote."

Sur un plan plus personnel, Vandoorne revient à Bahreïn un an après son premier Grand Prix en F1, où il avait impressionné en inscrivant le point de la dixième place après avoir remplacé au pied levé Alonso, forfait suite à son accident en Australie. Mais en 2017, cela pourra être plus compliqué, avec une McLaren MCL32 qui pèche dans de nombreux domaines.

"C'est génial d'être de retour à Bahreïn. J'y ai fait une bonne course l'an dernier, c'était sympa d'avoir cette opportunité. Cette fois, j'ai deux courses d'expérience. Ce n'est pas si facile dans notre situation, mais nous allons tenter de prouver ce week-end que nous pouvons progresser."

"C'est difficile de donner un délai pour ces progrès. Nous espérons que cela va s'améliorer plus tôt que tard. On verra quand arrivera cette meilleure performance."

Article suivant
Honda veut résoudre ses problèmes de vibrations avec son évolution

Article précédent

Honda veut résoudre ses problèmes de vibrations avec son évolution

Article suivant

Ricciardo : Red Bull doit rattraper le temps perdu tous les ans

Ricciardo : Red Bull doit rattraper le temps perdu tous les ans
Charger les commentaires