Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
53 jours
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
60 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
74 jours
C
Grand Prix de Chine
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
88 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
102 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
109 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
123 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
137 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
144 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
158 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
165 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
179 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
193 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
221 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
228 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
242 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
249 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
263 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
277 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
284 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
298 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
312 jours

Vandoorne pense avoir été sacrifié pour Alonso

partages
commentaires
Vandoorne pense avoir été sacrifié pour Alonso
Par :
28 mai 2018 à 15:30

Stoffel Vandoorne a-t-il été sacrifié par McLaren sur l'autel des intérêts de Fernando Alonso ? C'est ce que pense le principal intéressé.

Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Stoffel Vandoorne, McLaren
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33, devant Charles Leclerc, Sauber C37, et Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33, fait un arrêt au stand
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Stoffel Vandoorne, McLaren
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33, s'arrête au stand
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14, devant Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33

Stoffel Vandoorne occupait la 12e place au début du Grand Prix de Monaco après un départ en ultratendres, mais fait partie des pilotes qui se sont arrêtés au stand le plus tard, changeant de pneus à la fin du 20e tour alors que son rythme s'était dégradé. Vandoorne tournait en 1'20 ou 1'21 lors des dernières boucles de son relais, alors que ses concurrents directs évoluaient en 1'17 ou 1'18 grâce à leurs gommes neuves.

Vandoorne a ainsi perdu l'avantage sur Leclerc, Verstappen, Hartley, Ericsson et même Magnussen, qui était initialement en fond de peloton. Le pilote McLaren s'est retrouvé 17e et n'est jamais parvenu à dépasser la Haas qui le devançait.

Cependant, en s'arrêtant tardivement au stand, Vandoorne a suffisamment ralenti Verstappen et Sainz pour permettre à son coéquipier Fernando Alonso de reprendre la piste devant ceux-ci après son propre arrêt, contribuant ainsi à la septième place qu'occupait l'Ibère lorsqu'il a été contraint à l'abandon.

Ainsi, lorsqu'il lui est demandé s'il a le sentiment que son Grand Prix de Monaco a été sacrifié pour maximiser le résultat d'Alonso, Vandoorne répond : "Je le crois, vraiment. Je pense que nous aurions dû rentrer au stand cinq tours plus tôt. Fernando est ressorti juste devant et nous sommes rentrés au stand quand le mal était déjà fait. C'est décevant."

Vandoorne n'a pas été aidé avec un arrêt plus long qu'à l'accoutumée, signant un chrono de 1'41"626 dans ce tour précis quand ses rivaux directs ont enregistré un temps entre 1'36"7 et 1'38"1 au moment de leur passage dans les stands.

"Je ne sais pas ce qui s'est passé, mais le feu vert n'arrivait pas. Nous avons perdu quelques secondes à ce moment-là", commente le Belge, qui n'a toutefois pas perdu de place dans l'incident, reprenant la piste à sept secondes de Magnussen.

Vandoorne a finalement rallié l'arrivée au 14e rang alors qu'il était juste derrière Nico Hülkenberg en début de course, le pilote Renault ayant fini huitième.

"Nous étions sur la même stratégie que Nico et nous aurions dû finir juste derrière, voire devant lui. Nous avons perdu beaucoup de temps et beaucoup de places lors de l'arrêt au stand. Nous avions du rythme à la fin en pneus supertendres. Le rythme était bon, mais Monaco, c'est Monaco. On sait qu'il est très dur de dépasser ici", conclut-il.

Article suivant
GP de Monaco : ce qu'ont dit les pilotes

Article précédent

GP de Monaco : ce qu'ont dit les pilotes

Article suivant

Stats - Ricciardo, héros à Monaco

Stats - Ricciardo, héros à Monaco
Charger les commentaires