Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse

Vasseur "convaincu" que Ferrari a tout pour remporter le titre

Nouveau directeur de la Scuderia Ferrari, Frédéric Vasseur est "convaincu" que cette dernière a tout ce qu'il faut pour remporter le championnat, et que tout objectif moindre serait un "manque d'ambition".

Frédéric Vasseur, Ferrari

Photo de: Ferrari

Frédéric Vasseur vient de prendre ses fonctions de directeur d'équipe chez Ferrari à la suite du départ de Mattia Binotto en décembre, ayant mené l'écurie Sauber (actuellement baptisée Alfa Romeo) pendant les cinq dernières années. Il rejoint une Scuderia qui n'a pas remporté le moindre titre mondial depuis 2008 et qui n'a pas concrétisé ses performances prometteuses du début de saison 2022.

En plus de perdre du terrain sur Red Bull dans la course au développement, Ferrari a souffert l'an dernier d'une piètre fiabilité moteur, d'erreurs stratégiques et de fautes de pilotage occasionnelles, si bien qu'aucune victoire n'a été remportée après le Grand Prix d'Autriche, début juillet. Vasseur n'envisage toutefois pas d'entreprendre de grands changements à Maranello, estimant que les bons ingrédients y sont déjà pour gagner.

"Bien que mon expérience se limite à ces deux dernières semaines, je suis vraiment convaincu que chez Ferrari, nous avons à ce jour tout ce qu'il faut pour gagner", déclare Vasseur dans son premier point presse en tant que directeur de la Scuderia. "Il faut que nous fassions tout comme il faut pour faire du bon travail, mais nous avons tout le nécessaire pour pouvoir gagner."

Lire aussi :

"Les résultats des dernières décennies montrent que la roue tourne toujours, et ce n'est qu'une question d'amélioration continue pour moi. Si nous faisons du meilleur travail que les autres pendant les prochains mois ou années, alors nous pourrons gagner. Rien n'est gravé dans le marbre. Si l'on regarde certaines écuries qui étaient très dominatrices il y a deux ans, elles ne sont nulle part aujourd'hui."

"Cela signifie qu'il n'est pas nécessaire de se dire que c'est comme ça depuis 20 ans et que ça va le rester pendant 40 ans. La F1 est un monde qui change et il faut juste être concentré sur le travail, sur la performance ; alors, tout est possible."

Frédéric Vasseur, Ferrari

Frédéric Vasseur serre la main de Charles Leclerc

Bien que la deuxième place du Ferrari au championnat des constructeurs 2022 marque son meilleur résultat depuis 2019, le PDG de la marque italienne Benedetto Vigna a déclaré dans une interview que seul le titre pouvait être source de satisfaction et que le deuxième était le "premier des perdants".

Lorsque Motorsport.com lui demande s'il a la pression de remporter le titre cette année compte tenu des commentaires de Vigna, Vasseur répond que c'est un "objectif évident". Le Français précise : "Quand on est dans un top team, on ne peut pas avoir d'autre objectif que la victoire. On ne peut pas commencer la saison en disant 'la deuxième place me conviendrait'. Ce serait un manque d'ambition. Je pense que nous avons tout pour faire du bon travail, et l'objectif doit être de gagner, assurément."

Frédéric Vasseur est la cinquième personne à prendre la tête de la Scuderia Ferrari depuis son dernier titre mondial, précédé par Mattia Binotto, Maurizio Arrivabene, Marco Mattiacci et Stefano Domenicali. Chez Sauber, il était à la fois directeur d'équipe et PDG de l'écurie, tandis que Ferrari a la réputation d'avoir davantage de politique en interne dans les diverses branches du team ainsi que du côté automobile.

Vasseur ne craint manifestement pas de manquer d'autonomie à Maranello : "La situation est parfaitement limpide. Même l'an dernier chez Sauber, je rendais compte au président du groupe. On a toujours un patron, ce n'est pas une situation nouvelle pour moi."

"Maintenant que je suis à la tête de l'équipe, les pouvoirs me sont délégués et je vais faire les choses comme je veux. Je discute suffisamment avec Benedetto et John [Elkann, président de Ferrari] au quotidien pour évoquer les points clés. C'est clair comme de l'eau de roche, et ça fonctionne parfaitement."

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent Des sites de paris en ligne seront-ils des sponsors en F1 en 2023 ?
Article suivant Alfa Romeo F1 change de sponsor titre

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse