Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
C
GP de l'Eifel
11 oct.
Course dans
18 jours
23 oct.
Prochain événement dans
29 jours
31 oct.
Prochain événement dans
37 jours
13 nov.
Prochain événement dans
50 jours
04 déc.
Prochain événement dans
71 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
79 jours

Vasseur : Le GP de Monaco d'Alfa Romeo a été "détruit" en Q2

partages
commentaires
Vasseur : Le GP de Monaco d'Alfa Romeo a été "détruit" en Q2
Par :

Le directeur d'Alfa Romeo en F1, Frédéric Vasseur, reconnaît que la structure d'Hinwil a gâché son week-end de Monaco lors de la seconde partie des qualifications.

Les essais libres avaient été plutôt prometteurs pour Alfa Romeo. Mais après avoir passé l'écueil de la Q1, l'écurie n'est pas parvenue à faire mieux que 14e et 15e en Q2, des positions synonymes d'élimination. Antonio Giovinazzi a en plus écopé d'une pénalité de trois places sur la grille pour avoir gêné Nico Hülkenberg. Kimi Räikkönen et l'Italien ont perdu des positions dans le premier tour et ont terminé loin des points, le Finlandais accrochant la 17e place et Giovinazzi la 19e, après une nouvelle pénalité pour l'accrochage avec Robert Kubica, pour ce qui constitue la pire performance globale de l'écurie cette année.

Lire aussi :

"Je pense que nous avons perdu la course en Q2", a déclaré Vasseur à Motorsport.com. "Le rythme était là en EL1, EL2 et EL3, nous étions constamment dans le top 10. Puis, entre la Q1 et la Q2, nous avons perdu quelque chose, nous étions plus lents en Q2 par rapport à la Q1, et en prenant en compte l'amélioration de la piste et ainsi de suite, c'est juste irréaliste. Nous avons niqué le week-end."

"Il faut que l'on fasse une vraie analyse de ce qui s'est bien et mal passé, mais le rythme était là à certains moments du week-end. Il faut s'appuyer sur cette base jusqu'au [GP] suivant. D'une séance à l'autre, vous pouvez détruire le week-end. C'était plus ou moins l'opposé pour [Carlos] Sainz : il était nulle part au début et il est revenu." Quand la cause de la perte de performance de la C38 lui a été demandée, Vasseur a répondu : "C'était plutôt lié aux pneus."

Vasseur n'en veut pas à Giovinazzi

Se penchant plus en détail sur la course de Giovinazzi, au terme d'un week-end globalement difficile pour le #99, Vasseur a insisté pour dire qu'il n'avait aucun problème avec l'incident de son pilote à la Rascasse. Celui-ci a débouché sur une pénalité de dix secondes qui a été purgée lors de son arrêt.

"Le premier tour a été mauvais. Kimi s'est presque accroché avec [Lance] Stroll [en réalité, il y a bien eu accrochage à l'épingle du Fairmont, ndlr], et puis Antonio a pris un mauvais départ et était coincé derrière les deux Williams. Alors c'était fini. Il a passé 15 tours derrière Kubica, et au moins il a essayé. On ne peut pas lui en vouloir. On sait que s'il faut dépasser, c'est risqué, mais si vous vous dites 'restons derrière', vous pouvez tout aussi bien ne faire que les qualifications."

Lire aussi :

Giovinazzi, de son côté, a déclaré : "Je pense que j'étais derrière la Williams depuis trop longtemps et j'avais essayé partout. J'ai essayé à la Rascasse, mais il n'y avait pas suffisamment de place et nous nous sommes touchés avec Robert. Mais rien à dire, honnêtement. Je pense qu'il s'agit d'un circuit où il est impossible de doubler et j'ai essayé parce que mon rythme était meilleur que le leur mais ça n'est pas passé."

Hamilton juge ses performances "très moyennes" en 2019

Article précédent

Hamilton juge ses performances "très moyennes" en 2019

Article suivant

Sainz a réussi à Monaco "l'un de ses meilleurs départs"

Sainz a réussi à Monaco "l'un de ses meilleurs départs"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Monaco
Catégorie Course
Pilotes Kimi Räikkönen , Antonio Giovinazzi
Équipes Alfa Romeo Racing
Auteur Fabien Gaillard