Vasseur "pas fan" de l'attitude récente de Giovinazzi

Antonio Giovinazzi ne s'est pas privé de déplorer le choix d'Alfa Romeo de le remplacer par Guanyu Zhou. Frédéric Vasseur, lui, n'est pas ravi de ce comportement.

Vasseur "pas fan" de l'attitude récente de Giovinazzi

"La F1, c'est de l'émotion, du talent, des voitures, du risque, de la vitesse. Mais quand l'argent est roi, elle peut être impitoyable." On a appris ce mardi qu'Antonio Giovinazzi avait perdu sa place en Formule 1, remplacé chez Alfa Romeo par Guanyu Zhou en 2022, et l'Italien ne s'est pas privé d'exprimer sa déception dans ce tweet agrémenté d'une photo de lui bébé au volant d'une mini-Ferrari.

L'arrivée de Zhou à Hinwil représente certes une opportunité commerciale pour la marque italienne sur le marché chinois, sans oublier les sponsors qui soutiennent l'actuel dauphin du championnat de Formule 2. Giovinazzi ne peut pas en dire autant, même si pour sa part il devait sa place à la clause permettant à Ferrari de choisir le second pilote Alfa Romeo, laquelle n'existe plus. Bref, le transalpin se sent floué, mais le directeur d'équipe Frédéric Vasseur n'apprécie pas qu'il l'exprime ainsi.

"Franchement, je pense qu'il est important pour lui de refermer ce chapitre, au moins cette saison, en étant performant en piste", déclare Vasseur lors d'une interview dans l'émission This Week with Will Buxton, sur Motorsport.tv. "J'ai vu ces commentaires. Franchement, je ne suis pas un grand fan de ce genre d'attitude, notamment car l'écurie lui a donné l'opportunité de faire trois saisons en F1, Alfa Romeo lui a donné l'opportunité de faire trois saisons en F1. Des tonnes de pilotes en auraient rêvé. Désormais, il va relever d'autres défis [en Formule E, ndlr]. Il devra être performant dans cet autre défi, et peut-être qu'il reviendra en F1 à l'avenir. Mais le monde est petit et il faut rester professionnel."

Sans surprise, le vétéran Valtteri Bottas sera le fer de lance de l'écurie la saison prochaine après cinq saisons passées au volant des Flèches d'Argent. "Il savait quand il a signé avec nous qu'il allait être difficile pour lui d'avoir les mêmes résultats que chez Mercedes", souligne Vasseur. "Mais en même temps, nous lui avons proposé quelque chose d'un peu différent : il sera au cœur du projet et sera le pilote clé – et ce n'est pas être pessimiste envers Zhou. [Bottas] apportera l'expérience. Il sera la clé du développement de la voiture, et il sera la clé lors des premières courses."

"Je pense que pour Valtteri il était important d'avoir cette position dans une équipe. Quand on est le coéquipier de Lewis [Hamilton], on sait parfaitement que ce ne sera pas facile, mais on est un peu dans l'ombre de son équipier. Je pense que c'est une étape importante dans la carrière de Valtteri, même si nous n'imaginons pas nous battre avec Mercedes l'an prochain. La position dans l'équipe sera complètement différente, et je pense que pour lui, et pour sa propre perspective, c'était une étape importante."

Lire aussi :

partages
commentaires
Mercedes encouragé par sa performance dans la chaleur du Brésil
Article précédent

Mercedes encouragé par sa performance dans la chaleur du Brésil

Article suivant

Montoya : Verstappen "n'a même pas essayé de prendre le virage"

Montoya : Verstappen "n'a même pas essayé de prendre le virage"
Charger les commentaires