Vasseur a "croisé les doigts" pour que Räikkönen atteigne l'arrivée

partages
commentaires
Vasseur a "croisé les doigts" pour que Räikkönen atteigne l'arrivée
Par :
16 avr. 2019 à 17:30

Alors que Frédéric Vasseur a fait part de son soulagement de voir Kimi Räikkönen rallier l'arrivée du Grand Prix de Chine de F1, Ferrari espère qu'Alfa Romeo changera la pièce du moteur qui présente des risques de fiabilité.

Contrairement à Haas , Alfa Romeo a fait le choix, en Chine, de ne pas utiliser la nouvelle spécification d'unité de contrôle électronique fournie par Ferrari après le problème rencontré par Charles Leclerc au GP de Bahreïn. Cependant, samedi, lors des qualifications, Antonio Giovinazzi a souffert d'un problème qui l'a empêché de signer le moindre temps et obligé à un remplacement à l'identique de la pièce défectueuse.

Pour Kimi Räikkönen en revanche, pas de changement et il a donc disputé l'intégralité de la course avec ce qui ressemblait vivement à une épée de Damoclès au-dessus du casque. Le Finlandais a finalement terminé neuvième après s'être élancé 13e sur la grille, au grand soulagement du directeur de l'équipe, Frédéric Vasseur, qui avait pris la décision de ne pas changer la pièce en question. "Je croisais les doigts sur le muret des stands", a déclaré le Français à Motorsport.com.

"Pas facile d'appuyer sur les boutons ! Je pense que globalement c'était un bon dimanche pour nous, nous avons connu un bon redressement par rapport à hier. Il est important pour nous de marquer des points à chaque course et d'être réguliers. Nous savons parfaitement bien que si nous voulons rester devant dans le peloton – je me moque que ce soit quatrièmes ou cinquièmes –, il faut être réguliers lors de toutes les courses, et être capable d'inscrire des points à chaque Grand Prix."

Et dans cette perspective, Vasseur est impressionné par Räikkönen : "Il marque des points, même quand il part 13e. Il était un peu agacé de ne pas avoir pu rattraper Ricciardo et Pérez à la fin, ce qui est bon signe ! Le rythme était là, et je pense que nous pouvions même revenir sur Ricciardo et Pérez mais nous avons eu des petits dégâts dix tours avant la fin. Nous avons perdu de la température sur les pneus avant, principalement parce que nous avons perdu de l'appui."

Ferrari espère un changement

Du côté de la Scuderia Ferrari, on espère qu'Alfa Romeo procédera rapidement au changement de l'unité de contrôle électronique. "Nous l'avons changée parce que, sur la voiture de Charles, elle a connu une défaillance", a ainsi expliqué Mattia Binotto, team principal de l'équipe de Maranello. "Nous savons qu'avec la spécification initiale des unités de contrôle, nous avons eu quelques problèmes de fiabilité, donc nous en avons simplement changé pour une meilleure."

"Nous l'avons changée sur [la voiture de Vettel] également, par précaution [...] et nous avons demandé à nos équipes clientes de les changer aussi. Haas l'a fait, pas Alfa pour des problèmes d'installation, ils estimaient [que c'était] trop compliqué, trop risqué. En conséquence, Antonio a de nouveau eu un problème en qualifs. Donc espérons que ça soit changé dès que possible."

 
Article suivant
Haas explique le défaut majeur de sa monoplace

Article précédent

Haas explique le défaut majeur de sa monoplace

Article suivant

Prost : "Il n'y a pas péril en la demeure" chez Renault

Prost : "Il n'y a pas péril en la demeure" chez Renault
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Chine
Lieu Shanghai International Circuit
Pilotes Kimi Räikkönen Boutique
Équipes Alfa Romeo
Auteur Fabien Gaillard
Soyez le premier à recevoir toute l'actu