Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
11 jours

La vente de Force India compromise par l'opposition de trois teams

partages
commentaires
La vente de Force India compromise par l'opposition de trois teams
Par :
31 juil. 2018 à 10:41

Les efforts menés par FRP Advisory, administrateur de Force India, pour vendre l'écurie pourraient être compromis par l'opposition de trois équipes rivales.

Fernando Alonso, McLaren MCL33, devant Esteban Ocon, Force India VJM11, et Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09
Esteban Ocon, Force India VJM11, en lutte avec Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Lance Stroll, Williams FW41, devant Sergio Perez, Force India VJM11
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33, devant Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14, Sergio Perez, Force India VJM11, Esteban Ocon, Force India VJM11, Charles Leclerc, Sauber C37, et les autres au départ
Esteban Ocon, Force India VJM11, en lutte avec Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Esteban Ocon, Force India VJM11, devant Sergey Sirotkin, Williams FW41, au départ

Selon les termes des Accords Concorde, une équipe qui sort d'administration est considérée comme une nouvelle entité et ne peut conserver les droits commerciaux de l'écurie d'origine que si tous les autres teams sont d'accord. C'est un processus similaire à celui entrepris quand une équipe demande à recevoir ses primes annuelles en avance.

Lire aussi :

Après une réunion à Budapest ce week-end, McLaren, Renault et Williams ont décidé de ne pas donner leur accord, du moins pour l'instant, malgré l'insistance du président de la F1 Chase Carey en faveur de Force India.

Ces trois écuries souhaitent faire comprendre à Liberty et au monde de la Formule 1 la puissance croissante des alliances centrées autour de Mercedes et de Ferrari. Elles craignent que Toto Wolff, directeur de Mercedes AMG F1, ne fasse de Force India une équipe B, et que cela ne fasse qu'accroître le pouvoir des deux grands constructeurs de ce sport.

Bien que Williams soit une écurie cliente de Mercedes, la structure de Grove a toujours insisté sur le fait que les équipes doivent être des constructeurs indépendants.

S'il n'est pas garanti que Force India recevra les revenus qui lui étaient dus à l'origine, lesquels sont boostés par la quatrième place du championnat des constructeurs ces deux dernières saisons, la valeur de l'écurie pour de potentiels acquéreurs sera bien plus basse. Cela pourrait empêcher tout accord avant le prochain Grand Prix, à Spa-Francorchamps.

Si la vente se concrétise, le prochain obstacle sera de demander un changement de nom pour 2019. Cependant, cela ne requerra l'accord que de la majorité des équipes. La dernière vente majeure d'une écurie de Formule 1, celle de Sauber, s'est faite aisément et sans implication des rivaux car elle restait la même entité et n'a pas changé de nom.

Article suivant
Les ailerons 2019 en piste à Budapest

Article précédent

Les ailerons 2019 en piste à Budapest

Article suivant

Hungaroring, J1 - Giovinazzi et Ferrari en tête à la mi-journée

Hungaroring, J1 - Giovinazzi et Ferrari en tête à la mi-journée
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Force India
Auteur Adam Cooper