Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Course en cours . . .
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
11 jours

Vergne n'a "aucune offre" pour revenir en F1

partages
commentaires
Vergne n'a "aucune offre" pour revenir en F1
Par :
18 juil. 2019 à 08:43

S'il ne ferme pas la porte à la Formule 1, rappelant que tout est possible en sport automobile, le double Champion de Formule E est très clair : revenir dans la catégorie reine à tout prix ne figure pas dans son plan de carrière.

Fraîchement sacré Champion de Formule E pour la deuxième fois consécutive, le week-end dernier à New York, Jean-Éric Vergne assure qu'un retour en Formule 1 "n'est pas sur la table", compte tenu des conditions très précises dans lesquelles il serait prêt à l'envisager. Heureux dans la discipline qu'il domine depuis deux ans, tout en étant engagé en Endurance dans la catégorie LMP2, le Français adopte une attitude très claire vis-à-vis de la catégorie reine : impossible de faire une croix définitive sur la F1, histoire de garder la porte ouverte, mais pas question non plus d'y revenir à tout prix. À 29 ans, JEV est à un stade de sa carrière et dans une démarche qui lui permettent de voir la chose avec détachement.

Voir aussi :

"Je me souviens de ce que j'ai dit l'an dernier, mais je crois que s'il y a une opportunité dans une équipe avec une bonne voiture, avec tout ce que j'ai appris ces dernières années et la manière dont j'ai progressé, ce serait juste de dire que j'aurais une bonne chance en F1", admet-il dans une interview accordée à Crash.net. "Au moins, je ferais bien d'essayer. Mais l'opportunité n'existe pas encore. On ne sait jamais de quoi est fait l'avenir, peut-être que ça arrivera, peut-être jamais. Mais ça pourrait être une option, ça pourrait être une possibilité. En réalité, je n'ai aucune offre donc ce n'est pas sur la table, ce n'est même pas une possibilité pour le moment. Mais les choses peuvent vite changer en sport auto et c'est toujours important d'être au top de sa forme à chaque instant."

"Il y a beaucoup de 'si' et de 'peut-être', mais je ne sais pas ce qui se passe dans le monde de la Formule 1 ; je sais ce qui se passe dans mon univers en Formule E, et je pense que c'est génial actuellement. J'ai un bon contrat avec mon équipe pour quelques années, j'ai une équipe fantastique. Je sais qu'ils me donneront toujours une des meilleures voitures de la grille, et c'est ce que l'on veut quand on est pilote."

Plus heureux aux avant-postes en Formule E

Jean-Eric Vergne, DS TECHEETAH, DS E-Tense FE19

Vergne a passé trois saisons en F1 chez Toro Rosso, entre 2012 et 2014, inscrivant un total de 51 points au sein d'une équipe de milieu de grille qu'il était logique selon lui d'avoir rejoint à l'époque. Aujourd'hui, le fait d'être en F1 pour le simple plaisir d'y être n'aurait cependant aucun sens à ses yeux, et la seule condition pour s'engager quelque part demeure le fait d'avoir une auto compétitive entre les mains. 

"J'ai été dans une écurie de milieu de grille lorsque j'étais un jeune pilote, et je comprends que ce soit là qu'il faille être pour faire ses preuves, mais à mon âge, on n'a plus le temps de faire ses preuves dans une équipe de milieu de grille en F1", explique Vergne. "Ça ne m'intéresse pas vraiment de me battre pour la huitième ou la neuvième place, ou parfois pour des points, parfois hors des points. Je ne voudrais pas revenir en arrière et connaître la situation dans laquelle j'étais en F1. Je suis beaucoup plus heureux à me battre pour des titres et des victoires en Formule E, dans un top team et dans un championnat qui grandit énormément. Nul ne sait où en sera la Formule E dans trois ans, mais je ne suis pas dans la pire situation possible, c'est certain. Si j'avais – et c'est un immense 'si' – une offre de l'un des trois top teams en F1, je l'envisagerais vraiment, mais comme je l'ai dit, je ne reçois rien."

Jean-Eric Vergne, Toro Rosso STR9 Renault
Article suivant
Budgets capés : "La seule façon" pour McLaren de revenir à l'avant

Article précédent

Budgets capés : "La seule façon" pour McLaren de revenir à l'avant

Article suivant

Les tests Pirelli 2020 perturbés par un crash de Buemi

Les tests Pirelli 2020 perturbés par un crash de Buemi
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , Formule E
Pilotes Jean-Éric Vergne
Auteur Basile Davoine