Vergne face à la menace des jeunes du programme Red Bull

La pression n’est jamais loin lorsque l’on fait partie du programme Red Bull et Jean-Eric Vergne a su la supporter au mieux lors de sa montée jusqu’en Formule 1

La pression n’est jamais loin lorsque l’on fait partie du programme Red Bull et Jean-Eric Vergne a su la supporter au mieux lors de sa montée jusqu’en Formule 1. Mais les attentes du Taureau Rouge sont désormais encore plus élevées que jamais et le Français se doit de laisser nettement derrière lui son débutant de coéquipier Daniil Kvyat s’il veut convaincre son employeur qu’il a encore sa place en Formule 1 à très court terme.

Plus jeune pilote de l’Histoire à avoir inscrit un point en Formule 1 (un record jusqu’alors détenu par Sebastian Vettel), Kvyat s’est illustré en ce début d’année en entrant trois fois dans les points en quatre épreuves, contre une unique fois pour Vergne. Dans sa troisième saison avec Toro Rosso, Vergne sait que les décideurs de Red Bull, et Helmut Marko en particulier, ne font jamais dans le sentimentalisme au moment de trancher : JEV avait en effet été introduit après le remerciement de Sébastien Buemi et Jaime Alguersuari, eux aussi présents dans le team pendant 3 saisons, lançant ainsi la place à un tout nouveau line-up composé du Parisien et de Daniel Ricciardo, aujourd’hui passé chez Red Bull.

Aujourd’hui, Red Bull ne cache pas son admiration pour deux jeunes rapides que sont Carlos Sainz Jr et Antonio Felix da Costa, évoluant respectivement en Formule Renault 3.5 et DTM. Tous deux font partie des plans de Toro Rosso à court terme, et les places sont chères. Par ailleurs, la pression est sur les épaules de Vergne, qui voit son Directeur d’Equipe Franz Tost qualifier Kyvat de « futur champion du monde ».

« Oui, il l’a déjà montré dans les autres séries, et particulièrement par la façon dont il gagnait », a ainsi répondu l’Autrichien, interrogé sur l’ADN de champion de son pilote russe sur le site officiel de la F1. « Jean-Eric est un pilote assez sensible », poursuit-il, conscient du fait que celui-ci n’est pas à l’aise avec les caractéristiques de freinage de la Toro Rosso cette année. « Dès que ce sera sous contrôle, je suis convaincu qu’il montrera son vrai potentiel, car il est vraiment rapide et c’est un pilote très talentueux ».

Reste que la comparaison demeure actuellement difficile pour Vergne, qui lutte pour s’imposer face à son coéquipier de 20 ans, tandis que son équipier de l’an dernier voit sa cote monter en flèche en dominant le Quadruple Champion du Monde en titre dans l’équipe mère. Vergne sait qu'il attaque une série de GP cruciaux pour sa perception au sein du team en tant que meilleure alternative à l'arrivée d'un nouveau jeune talent de la filière Red Bull...

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Carlos Sainz , Sebastian Vettel , Sébastien Buemi , Daniel Ricciardo , Jaime Alguersuari , António Félix da Costa , Jean-Éric Vergne , Daniil Kvyat
Équipes Toro Rosso
Type d'article Actualités