Vergne joue encore de malchance

Décidément, Jean-Eric Vergne est sur une mauvaise série

Décidément, Jean-Eric Vergne est sur une mauvaise série. L'an passé, un contact au premier tour l'avait déjà éliminé prématurément à Bahreïn. Rebelote ici, cette fois à cause d'une Lotus pilotée

à l'entendre

par "un grand malade". Il est apparu en effet que Pastor Maldonado, puisqu'il s'agissait du Vénézuélien, a coupé volontairement la route au Français, provoquant ainsi sa perte.

"C'était quelque peu confus au premier tour avec plein de monoplaces autour de moi au virage 8, mais contrairement aux autres j'avais la voie libre à l'extérieur, avant que je rencontre une Lotus", a confié Vergne. "J'avais de moins en moins d'espace et quand il a compris que j'étais sur le point de le doubler, il a tout simplement fermé la porte.

Le résultat ne s'est pas fait attendre : touchette entre les deux et dommages irréversibles pour la Toro Rosso. A quand la fin de la scoumoune ? C'est ce que Vergne se demande.

"J'espère que la malchance nous laissera de côté pour les prochaines courses".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Pastor Maldonado , Jean-Éric Vergne
Équipes Toro Rosso
Type d'article Actualités