Vergne ne s'attend pas à un bouleversement hiérarchique

G

G.N., Barcelone - Il est encore trop tôt pour que Jean-Eric Vergne puisse dire avec certitude si le travail de développement mené au Mugello a porté ses fruits et que la corrélation des données recueillies se convertira par des résultats positifs en piste ce weekend. Mais la confiance semble être de mise dans la petite Scuderia.

Nous avons participé aux tests au Mugello, on y a testé quelques nouvelles pièces sur la voiture qui ont l'air de bien fonctionner. Après, c'est toujours difficile de savoir se positionner, de se juger en fonction des autres équipes et de ce qu'elles ont apporté. Cela dit, il est clair que l'on arrive plus ici plus confiants qu'à Bahreïn”, explique JEV.

C’est maintenant dans le domaine des qualifications que le pilote français va devoir se concentrer. Comme il le sait cependant, son rythme n’est pas à remettre en question.

Il y a toujours des petits détails à comprendre”, poursuit-il. “Il ne s'agit que de ma quatrième qualif' et je pense que c'est bien l'exercice le plus difficile en Formule 1. On ne change pas du jour au lendemain, il y aura d'autres qualifications difficiles. Mais bon, je suis ici pour apprendre et je vais apprendre, cela ira mieux en s'améliorant. J'ai beaucoup à travailler de mon côté, les ingénieurs savent ce qu'ils doivent faire. Si l’on travaille dans la même direction, ça ne peut être que bénéfique”.

L’Espagne, de par son positionnement en tant que premier GP européen, est le lieu d’introduction de nombreuses nouveautés sur les monoplaces du plateau. Pour autant, il ne s’agit pas d’un tournant, selon Vergne.

Vu le niveau de cette année, je ne pense pas que ce soit un tournant, on ne lira pas de hiérarchie. Il y a eu quatre vainqueurs différents dans quatre écuries différentes. Le niveau est très élevé, c'est très serré, et ça continuera ici et à Monaco. Je ne pense pas qu'il y aura un écart qui va se creuser ; évidemment si Ferrari fait un pas en avant, ce sera un grand pas par rapport à nous. Alors on se contente de travailler dans notre coin, et de petites améliorations sont toujours un plus pour l'équipe”.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jean-Éric Vergne
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités