Vers un casse-tête logistique pour les équipes début 2016

Les équipes F1 pourraient faire face à un sérieux casse-tête logistique pour préparer leurs voitures pour la saison 2016. Il semble désormais possible que le Grand Prix d’Australie soit avancé de deux semaines. 

Bernie Ecclestone considérait déjà le fait d’avancer le Grand Prix d’Australie au 27 mars au lieu du 3 avril. Mais cette date du week-end de Pâques fâche les organisateurs australiens, qui craignent pour l’affluence. C’est ainsi que l’épreuve pourrait avoir lieu une semaine plus tôt encore, le dimanche 20 mars, avec des conséquences significatives au calendrier. 

Quand on sait que les essais hivernaux doivent débuter le 1er mars à Barcelone, le délai pour se préparer et rejoindre Melbourne ensuite serait plus réduit que jamais. Il faudrait alors envisager des débuts prématurés de ces tests d’intersaison pour offrir un délai plus confortable avant de partir pour l’Australie. 

Une réorganisation en vue pour les teams

"Ce n’est pas idéal", a confirmé le membre d’une équipe à Motorsport.com. "Même à ce stade nous devrons faire des compromis pour atteindre la date butoir. Les temps de production sont le plus gros défi."

"Nous prévoyons de construire les voitures pour les premiers tests puis d’aller sur la première course en avril, donc nous programmons des temps de production pour avoir des pièces de production prêtes à temps. Nous irons donc probablement en Australie avec moins de pièces de rechange qu’espéré. Mais ensuite nous aurons le temps de nous rattraper." 

Ecclestone tente également d’aménager une pause estivale de trois ou quatre semaines au mois d’août, à la demande des équipes. Pour y parvenir, des manches européennes pourraient être déplacées. 

Propos recueillis par Adam Cooper

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités
Tags australie, calendrier, essais, melbourne, production, tests