Course - Verstappen accroché par Ocon, Hamilton s'impose !

partages
commentaires
Course - Verstappen accroché par Ocon, Hamilton s'impose !
Par : Benjamin Vinel
11 nov. 2018 à 18:42

Lewis Hamilton a remporté le Grand Prix du Brésil, non sans profiter de l'accrochage entre Esteban Ocon et Max Verstappen, qui menait la course. Un incident qui fera couler beaucoup d'encre !

Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H et Sergio Perez, Racing Point Force India VJM11
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H et Marcus Ericsson, Sauber C37
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR13
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H et Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Sergio Perez, Racing Point Force India VJM11 et Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09 EQ Power+
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 et Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Esteban Ocon, Racing Point Force India VJM11 et Sergey Sirotkin, Williams FW41
Fernando Alonso, McLaren MCL33
Valtteri Bottas, Mercedes-AMG F1 W09
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Charles Leclerc, Sauber C37
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H et Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Brendon Hartley, Toro Rosso STR13
Esteban Ocon, Racing Point Force India VJM11
Lance Stroll, Williams FW41
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33

Lewis Hamilton s'élançait de la pole position aux côtés de Sebastian Vettel après la mésaventure de ce dernier en qualifications, dont il s'est tiré avec une réprimande. Valtteri Bottas et Kimi Räikkönen étaient en deuxième ligne, devant Max Verstappen et Marcus Ericsson, qui a toutefois perdu une dérive de son fond plat dans son tour de mise en grille. Les Ferrari, contrairement aux monoplaces qui les entouraient en supertendres, ont pris le départ en tendres.   

Lire aussi:

Hamilton n'a eu aucune difficulté à conserver la tête de la course à l'extinction des feux, tandis que Vettel a commis un blocage de roue au premier virage, si bien que Bottas est parvenu à lui faire l'extérieur pour s'emparer de la deuxième place. Räikkönen, quant à lui, a dû résister farouchement à Verstappen pour conserver la quatrième place, le Néerlandais ayant un temps pris l'avantage.

Plus loin dans le peloton, Ericsson était en grande difficulté et a progressivement rétrogradé à la dixième place, après une touchette avec Romain Grosjean au premier virage, alors que les Renault, à la lutte pour la 13e place, se sont accrochées à la fin du deuxième tour.

Verstappen dépasse les Ferrari et Bottas

C'est alors que Verstappen est parvenu à doubler Räikkönen par l'extérieur au premier virage, au prix d'une belle manœuvre. Le Néerlandais était en grande forme et a plongé à l'intérieur de Vettel au même endroit dans le tour suivant, avec succès ! Pire encore pour Vettel, il a ensuite commis une erreur au virage 4 et s'est fait dépasser par son coéquipier.

Daniel Ricciardo, qui était 11e sur la grille à cause d'une pénalité, a fait son retour dans le top 6 dès le cinquième tour, avec un dépassement sur Charles Leclerc. Verstappen, quant à lui, a continué son festival en chipant la deuxième place à Bottas par l'intérieur dans le S de Senna.

Après dix des 71 tours, Hamilton menait avec une seconde et demie d'avance sur Verstappen, quatre sur Bottas, quatre et demie sur Räikkönen, cinq sur Vettel, six sur Ricciardo et neuf sur Leclerc. Suivaient Grosjean, Gasly et Magnussen, ces derniers quelque peu distancés par la première Haas. Ericsson, quant à lui, perdait en rythme après l'envol d'un nouveau morceau de carbone de sa C37, et son calvaire allait continuer avec un tête-à-queue et l'abandon au 21e tour.

Bottas était également en difficulté et s'est retrouvé sous la pression de son compatriote Räikkönen, qui a lancé un premier assaut sans succès par l'extérieur au virage 4. Le groupe Bottas-Räikkönen-Vettel-Ricciardo se tenait en deux secondes à peine, mais le pilote Mercedes tenait bon, même s'il perdait du temps sur la tête de la course. Hamilton maintenant d'ailleurs un écart supérieur à une seconde sur un Verstappen pressant. Pendant ce temps, Fernando Alonso a perdu un temps précieux à cause d'un problème lors de son arrêt au stand, et s'est retrouvé dernier. Le pilote McLaren venait d'ailleurs d'être doublé par l'extérieur par Esteban Ocon pour la 14e place.

 

Mercedes s'arrête au stand en premier

Parmi les leaders, la première salve de changements de pneus a été lancée par Bottas à la fin du 18e tour, le Finlandais étant équipé de pneus mediums et reprenant la piste à la neuvième place, entre Kevin Magnussen et Sergio Pérez – deux hommes qui avaient pris l'avantage sur Pierre Gasly. Hamilton est rentré au tour suivant, adoptant également les mediums, et s'est retrouvé septième entre les Haas. Il ne lui a fallu que quelques boucles pour se défaire de Grosjean et Leclerc.

Pendant ce temps, Verstappen continuait de creuser l'écart avec, au 25e tour, huit secondes d'avance sur Räikkönen, 11 sur Vettel, 12 sur Ricciardo et 18 sur Hamilton. Vettel a chaussé les mediums au 28e passage, reprenant la piste neuvième derrière Magnussen, à trois secondes de Bottas. Les supertendres de Ricciardo ne montraient en tout cas pas de signe d'usure extrême, puisqu'il a alors signé le meilleur tour en course en 1'12"919.

Räikkönen est rentré au stand à la fin du 31e tour et a également été équipé d'un train de mediums, avec lequel il a rétrogradé au septième rang, juste derrière son coéquipier, et devant les Haas, Magnussen ayant été effacé par Vettel et Grosjean.

L'overcut de Verstappen échoue, mais...

Verstappen, quant à lui, creusait lentement mais sûrement l'écart sur Hamilton. Le Néerlandais avait besoin de 21 secondes d'avance pour avoir une chance de rester devant après son arrêt ; cet écart a été très brièvement atteint au 34e tour, avant que Hamilton ne réduise l'écart lorsque son rival a rencontré du trafic. Verstappen est donc logiquement rentré au stand, chaussant des tendres, et le pilote Mercedes a conservé l'avantage pour trois secondes.

Chez Ferrari, il a été demandé à Vettel de laisser passer Räikkönen, dont les pneus étaient quatre tours moins usés, et le Finlandais n'a pas tardé à attaquer Bottas. Et alors que Ricciardo, seul leader à ne pas encore être rentré au stand, restait en tête, Verstappen a rattrapé Hamilton dès le 39e tour. Celui qui affirmait que le moteur Renault n'allait pas lui permettre de dépasser les Mercedes et les Ferrari en piste aura finalement doublé ces quatre monoplaces à la force du poignet, prenant l'avantage sur Hamilton au premier virage !

 

De son côté, Ricciardo a également adopté les tendres au 41e passage et a immédiatement mis la pression aux Ferrari qui se trouvaient désormais juste devant lui, même s'il a fait face à la défense robuste de son ancien coéquipier Vettel.

Verstappen accroché par Ocon !

C'est alors que Verstappen a été accroché par Esteban Ocon, à qui il prenait un tour, et est parti en tête-à-queue ! Le pilote Red Bull a logiquement perdu la tête de la course au profit de Hamilton, mais a conservé la deuxième place de justesse, non sans avoir adressé un geste clair au Français au passage. Sa RB14 était toutefois endommagée au niveau du fond plat, et Ocon allait écoper d'un stop-and-go de dix secondes. Ricciardo, quant à lui, a fini par trouver l'ouverture sur Vettel.

À 20 tours du drapeau à damier, Hamilton menait donc avec quatre secondes d'avance sur Verstappen, cinq et demie sur Räikkönen, neuf sur Bottas, neuf et demie sur Ricciardo et 13,5 sur Vettel. Leclerc réalisait une course solide au septième rang, devançant Grosjean de cinq secondes, Magnussen de 11 secondes et Pérez de 28 secondes.

Vettel est rentré au stand pour chausser des supertendres à la fin du 53e tour, espérant tirer son épingle du jeu avec une stratégie alternative. Ricciardo, de son côté, est parvenu à prendre l'avantage sur Bottas par l'intérieur au premier virage dans le 59e tour. Le pilote Mercedes, lui aussi, a pris le parti d'effectuer un deuxième arrêt, adoptant les tendres.    

Lire aussi:

À dix tours du but, Hamilton comptait trois secondes d'avance sur Verstappen, cinq sur Räikkönen, huit sur Ricciardo, 32 sur Bottas et 33 sur Vettel. Verstappen a toutefois persévéré, grappillant dixième par dixième pour gagner une seconde sur le leader en cinq tours, puis une demi-seconde dans la boucle suivante, l'écart fluctuant au fil des dépassements de retardataires. Le quintuple Champion du monde est toutefois parvenu à remporter la victoire, et Mercedes remporte ainsi le titre des constructeurs.

La bataille pour la troisième place était finalement la plus serrée, Daniel Ricciardo ayant imposé une certaine pression à Kimi Räikkönen en fin de course, mais là aussi, le Finlandais est parvenu à résister. Valtteri Bottas et Sebastian Vettel complétaient le top 6 devant Charles Leclerc, Romain Grosjean, Kevin Magnussen et Sergio Pérez. À noter l'abandon de Nico Hülkenberg, victime d'un problème technique. 

 

Brazil Grand Prix du Brésil 

  Pilote Équipe Trs Écart Pts
1 United Kingdom Lewis Hamilton  Mercedes 71   25
2 Netherlands Max Verstappen  Red Bull 71 1.469 18
3 Finland Kimi Räikkönen  Ferrari 71 4.764 15
4 Australia Daniel Ricciardo  Red Bull 71 5.193 12
5 Finland Valtteri Bottas  Mercedes 71 22.943 10
6 Germany Sebastian Vettel  Ferrari 71 26.997 8
7 Monaco Charles Leclerc  Sauber 71 44.199 6
8 France Romain Grosjean  Haas 71 51.230 4
9 Denmark Kevin Magnussen  Haas 71 52.857 2
10 Mexico Sergio Pérez  Force India 70 1 Lap 1
11 New Zealand Brendon Hartley  Toro Rosso 70 1 Lap  
12 Spain Carlos Sainz Jr.  Renault 70 1 Lap  
13 France Pierre Gasly  Toro Rosso 70 1 Lap  
14 Belgium Stoffel Vandoorne  McLaren 70 1 Lap  
15 France Esteban Ocon  Force India 70 1 Lap  
16 Russian Federation Sergey Sirotkin  Williams 69 2 Laps  
17 Spain Fernando Alonso  McLaren 69 2 Laps  
18 Canada Lance Stroll  Williams 69 2 Laps  
Ab Germany Nico Hülkenberg  Renault 32    
Ab Sweden Marcus Ericsson  Sauber 20    

Article suivant
L'Indy 500 sera disputé par une entité 100% McLaren

Article précédent

L'Indy 500 sera disputé par une entité 100% McLaren

Article suivant

Max Verstappen élu "Pilote du Jour" du GP du Brésil 2018

Max Verstappen élu "Pilote du Jour" du GP du Brésil 2018
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Brésil
Catégorie Course
Auteur Benjamin Vinel