Verstappen vs Hamilton : "Les actes ont plus de poids que les mots"

Nouveaux échanges entre Max Verstappen et Lewis Hamilton : le premier a estimé que sa victoire au Grand Prix de Monaco était une "bonne leçon", le deuxième a refusé de se lancer dans un quelconque "jeu psychologique".

Verstappen vs Hamilton : "Les actes ont plus de poids que les mots"

Depuis le début de la saison 2021 de Formule 1, Lewis Hamilton et Max Verstappen se sont partagés les deux premières places du podium sans exception, le Britannique signant le plus de victoires et occupant logiquement la tête du classement. Cependant, le Championnat du monde a connu un premier retournement de situation dans les rues de Monaco, où Verstappen a triomphé avec autorité tandis que Hamilton a rallié l'arrivée à une décevante septième place.

Ainsi, Verstappen a pu prendre la tête du classement général pour la première fois de sa carrière en catégorie reine. Et ce passage de témoin s'est produit au cours d'un week-end où les échanges entre les deux pilotes ont été nombreux. Tout a commencé le mercredi, lors de la conférence de presse précédant les premiers essais libres. En Principauté, Hamilton avait évoqué ses passes d'armes musclées avec le Néerlandais en estimant que ce dernier avait peut-être "beaucoup à prouver".

Désormais vainqueur du Grand Prix de Monaco, le joyau de la couronne F1, le pilote Red Bull pourrait avoir subtilement répondu aux commentaires de son rival avec cette déclaration : "Les actes ont plus de poids que les mots", a-t-il dit à l'arrivée de la course. "Je pense que c'est une bonne leçon après ce week-end. Vous devez parler sur la piste, et c'est ce que j'aime. En tant qu'équipe, nous avons fait le moins d'erreurs jusqu'à présent, et c'est pourquoi nous sommes en tête. J'espère que nous pourrons continuer ainsi pour le reste de la saison."

Lire aussi :

Dans le clan Red Bull, on jubile. Pour la première fois depuis 2013, l'écurie autrichienne mène les deux championnats et semble enfin disposer d'une monoplace, et aussi d'un moteur, en mesure de tenir la dragée haute aux Flèches noires, au point où Mercedes est, selon Christian Horner, dans l'obligation d'avoir recours à des jeux psychologiques semblables à des "âneries" car Verstappen "déstabilise" Hamilton.

Le septuple Champion du monde a été invité à réagir aux réponses successives du directeur de Red Bull et de Verstappen, et se défend de vouloir entrer dans la tête du Néerlandais.

"Je ne joue pas à des jeux psychologiques", a-t-il lancé. "C'est intéressant de voir ce que Christian va sortir mais je m'en fiche. [Red Bull] a fait du bon travail ce week-end, c'est tout. Nous avons aussi connu des bonnes courses, mais il reste 17 [18] Grands Prix à disputer et c'est un peu puéril de se lancer dans une guerre de déclarations."

partages
commentaires

Related video

Graham Stoker, le révolutionnaire tranquille qui veut devenir président de la FIA
Article précédent

Graham Stoker, le révolutionnaire tranquille qui veut devenir président de la FIA

Article suivant

Mazepin ne voulait pas "être responsable" d'un accrochage des Haas

Mazepin ne voulait pas "être responsable" d'un accrochage des Haas
Charger les commentaires