Verstappen doit finalement changer de moteur avant la course

Alors que l'unité de puissance accidentée à Silverstone avait passé sans encombre la première journée du GP de Hongrie, une vérification faite après les qualifications ce samedi soir a incité Red Bull-Honda à le changer pour monter un troisième moteur.

Verstappen doit finalement changer de moteur avant la course

Le moteur qui était dans la Red Bull de Max Verstappen lors de son crash du premier tour au Grand Prix de Grande-Bretagne avait passé l'ensemble des analyses approfondies à l'usine Honda de Sakura et a été testé en piste ce vendredi. Satisfait par les données récoltées, le motoriste avait non seulement donné son feu vert pour que le bloc soit réutilisé pour le reste de la saison mais également pour qu'il demeure dans la RB16B pour la suite du week-end hongrois.

Cependant, après des vérifications faites à la suite des qualifications, où Verstappen a signé le troisième temps derrière les deux Mercedes, Honda a détecté une anomalie qui a justifié le retrait de l'unité de puissance et l'installation d'une nouvelle avant la course de ce dimanche. Dans le détail, ce sont un nouveau moteur V6, un nouveau turbo, un nouvel MGU-H, un nouvel MGU-K  et un nouveau système d'échappement qui ont été montés.

Lire aussi :

"Pendant les vérifications d'après qualifications, nous avons remarqué quelque chose sur l'unité de puissance de Max qui pourrait s'être développé au fil du week-end, probablement un contrecoup du crash de Silverstone", peut-on lire dans un communiqué publié ce dimanche matin. "Nous l'avons en conséquence changée pour une nouvelle unité de puissance de même spécification. Conformément au règlement, Max est autorisé à s'élancer depuis la troisième position sur la grille sans aucune pénalité."

Le Néerlandais échappe en effet à la pénalité puisque ce troisième bloc moteur de la saison est le dernier dans la limite autorisée par la réglementation. Cette situation n'est pas idéale pour le leader du championnat mais il faudra évidemment se pencher plus en détail sur le moteur de Silverstone car, s'il ne peut plus être réutilisé d'ici la fin de saison (ce qui représentera 12 GP au total), Red Bull pourrait être contraint, plus tard, de monter à son pilote une quatrième unité de puissance, ce qui occasionnerait alors de lourdes pénalités sur la grille lors d'au moins un Grand Prix.

Si Red Bull était confronté à ce problème, il est probable que l'équipe fasse le choix d'un changement d'unité de puissance sur une piste où les dépassements sont aisés pour tenter de minimiser l'impact d'une telle pénalité.

partages
commentaires

Related video

Duels en qualifications : le point après le GP de Hongrie 2021
Article précédent

Duels en qualifications : le point après le GP de Hongrie 2021

Article suivant

Hamilton avait "YMCA" en tête au moment d'aller chercher la pole

Hamilton avait "YMCA" en tête au moment d'aller chercher la pole
Charger les commentaires