Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Verstappen ne craint pas un départ en fond de grille à Monza

partages
commentaires
Verstappen ne craint pas un départ en fond de grille à Monza
Par :
3 sept. 2019 à 09:35

Max Verstappen n'est pas gêné par la perspective de partir du fond de grille à Monza si, comme attendu, l'écurie Red Bull Racing changeait son unité de puissance.

Honda a introduit à Spa la Spec 4 de son unité de puissance 2019 pour Alexander Albon (Red Bull) et Daniil Kvyat (Toro Rosso), ce qui a eu pour conséquence de renvoyer les deux hommes en fond de grille pour la course de dimanche. Albon est par la suite revenu à une version antérieure du moteur pour préserver la nouvelle unité en vue de Monza ce week-end, Spa étant vu comme un circuit plus compliqué pour les blocs turbo hybrides. Kvyat a lui couru avec la dernière mouture du groupe propulseur afin de récolter des données.

Lire aussi :

Même si cela n'a pas encore été officiellement confirmé, Verstappen devrait à son tour avoir droit au nouveau moteur à Monza, ce qui le renverrait en queue de peloton car il a déjà atteint la limite réglementaire de pièces pour les six éléments constituant l'unité de puissance. Quand un changement pour le GP d'Italie est évoqué, Christian Horner, team principal de Red Bull Racing, déclare : "Très probablement. Nous prendrons cette décision au cours de la semaine. Mais il est fort probable que nous allons discuter avec Honda et voir ce qu'ils en pensent. Je pense que ce que nous avons vu vendredi, les données récoltées grâce à l'utilisation du nouveau moteur par Kvyat, c'est encourageant, des progrès sont clairement là et que c'est au niveau de ce qui est attendu."

Quant à Verstappen, il estime que partir de l'arrière ne sera pas un problème et qu'il pourra dépasser les monoplaces du milieu de peloton pour potentiellement finir derrière les Ferrari et les Mercedes. "Je pense que ça ira pour dépasser", a-t-il expliqué à Motorsport.com. "Rien n'est encore confirmé concernant une pénalité moteur, mais même en partant de l'arrière je ne pense pas que ce soit très grave. Nous savons tous que Ferrari va être vraiment rapide là-bas et que si vous partez du fond de grille vous ne rattraperez probablement pas le top 4. Derrière eux, je pense que c'est possible."

Lire aussi :

La priorité pour Red Bull et Honda est d'éviter d'écoper des pénalités pour les GP de Singapour, sur un tracé sinueux et donc plutôt favorable à l'écurie de Milton Keynes, mais aussi du Japon, la course à domicile du motoriste. Le GP de Russie, qui est entre ces deux épreuves, pourrait voir d'autres moteurs (et donc d'autres pénalités) être ajoutés au parc de l'équipe.

Avec Adam Cooper 

Article suivant
La remontée d'Albon a impressionné Horner à Spa-Francorchamps

Article précédent

La remontée d'Albon a impressionné Horner à Spa-Francorchamps

Article suivant

Hamilton attend "encore mieux" de Leclerc à l'avenir

Hamilton attend "encore mieux" de Leclerc à l'avenir
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Italie
Pilotes Max Verstappen Boutique
Équipes Red Bull Racing Boutique
Auteur Fabien Gaillard