Verstappen se défend au sujet de sa manœuvre sur Hamilton

Deuxième du Grand Prix de São Paulo, Max Verstappen s'est illustré avec une manœuvre de défense agressive face à Lewis Hamilton, vainqueur de l'épreuve.

Pendant plus de 50 tours, Max Verstappen avait les deux mains fermement posées sur le trophée du vainqueur du Grand Prix de São Paulo, profitant d'un excellent départ et d'un bon rythme dans les portions lentes pour dépasser Valtteri Bottas et se maintenir devant Lewis Hamilton. Mais les plans du Néerlandais se sont enrayés lorsque l'air sale généré par sa RB16B n'a plus été suffisant pour tenir Hamilton à bonne distance. Le pilote Mercedes a fini par trouver l'ouverture au 59e des 71 tours de course et a filé vers la victoire.

Lire aussi :

Rapidement distancé par Hamilton lorsque ce dernier l'a doublé, Verstappen a dû s'avouer vaincu. "J'ai tout essayé mais nous manquions clairement de rythme, surtout sur ce genre de circuit où la dégradation des pneus est très élevée", commente le pilote Red Bull au micro de Sky Sports. "Donc il fallait utiliser davantage les pneus pour garder [Hamilton] derrière. Au final, cela n'a pas fonctionné et je ne suis pas trop déçu car je pense que c'est un résultat réaliste. Au moins, nous avons eu une bataille amusante."

Lors de cette course, Verstappen s'est illustré pour une manœuvre de défense à la limite de la légalité. Au 48e tour, le Néerlandais a repoussé un premier assaut mené par Hamilton en l'invitant à emprunter la zone de dégagement du virage 4 tout en sortant lui aussi des limites de la piste.

Malgré les complaintes de Mercedes et de Hamilton, la FIA n'a pas ouvert d'enquête sur l'incident et, selon Verstappen, il n'y avait aucune raison pour que l'inverse se produise. "Nous avons tous les deux freiné tard dans ce virage car nous essayions d'avoir la [première] position", explique-t-il. "Je pense que c'était assez juste."

La victoire de Hamilton au Brésil permet au pilote Mercedes de revenir à quatorze points de Verstappen au championnat alors qu'il ne reste plus que trois Grands Prix à disputer. Deux d'entre eux auront lieu sur des circuits n'ayant jamais accueilli la F1 auparavant, Losail et Djeddah, tandis que le troisième, à Abu Dhabi, se disputera sur un tracé modifié. Par conséquent, Verstappen ne se prononce pas concernant la hiérarchie pour les prochaines épreuves. 

"C'est un grand point d'interrogation pour tout le monde", dit-il au sujet du sprint final. "Donc il faudra simplement patienter. Le week-end dernier, nous étions très heureux au Mexique et aujourd'hui, c'est l'inverse [avec Mercedes]. Ça a été un peu comme ça pendant toute la saison."

Lire aussi :

partages
commentaires
Lewis Hamilton sous enquête à la suite du tour d'honneur
Article précédent

Lewis Hamilton sous enquête à la suite du tour d'honneur

Article suivant

Wolff : "On en a pris plein la figure tout le week-end"

Wolff : "On en a pris plein la figure tout le week-end"
Charger les commentaires