Verstappen déplore une saison "déjà merdique"

Avec 45 points marqués lors des sept premiers Grands Prix de la saison, Max Verstappen effectue un moins bon début de campagne qu'en 2016... quand il avait fait les quatre premières courses avec Toro Rosso.

Verstappen déplore une saison "déjà merdique"
Valtteri Bottas, Mercedes-Benz F1 W08 , Max Verstappen, Red Bull Racing RB13 et Sebastian Vettel, Ferrari SF70H au départ
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
La voiture de Max Verstappen, Red Bull Racing RB13 est ramenée après son abandon
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Les commissaires regardent Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13

Max Verstappen a pourtant signé un podium au Grand Prix de Chine, associé à trois cinquièmes places à Melbourne, en Russie et à Monaco. Le pilote Red Bull a toutefois subi trois abandons hors de son contrôle – deux problèmes mécaniques et un accrochage au départ à Barcelone. Par conséquent, il n'est que sixième du championnat... avec un point d'avance sur Sergio Pérez.

Lors de la dernière course en date, à Montréal, un envol canon a permis à Verstappen de se propulser à la deuxième place au départ, entre les deux Mercedes, mais le Néerlandais a ensuite connu un problème d'unité de puissance qui l'a contraint à l'abandon au 11e tour seulement.

"C'est vraiment la merde", lâche-t-il sans détour au micro de Ziggo Sport. "J'ai perdu toute la puissance d'un coup. J'ai appuyé sur l'accélérateur et tout s'est éteint, y compris mon écran, donc je ne pouvais même plus communiquer avec mon équipe. C'est très frustrant quand on est deuxième."

"Le départ a été très bon. Je pense que c'était le meilleur départ de l'Histoire de Red Bull, donc c'était bien. Mais au final, on repart quand même les mains vides. C'est vraiment nul. J'aurais pu finir deuxième aujourd'hui. Ou troisième, si les choses avaient un peu moins bien tourné pour moi."

Vettel "aurait dû freiner plus tôt"

Au départ, Verstappen a fait l'extérieur à Sebastian Vettel pour s'emparer de cette deuxième place, mais une légère touchette entre les deux monoplaces a abîmé l'aileron avant de la Ferrari. "Alors il aurait dû freiner plus tôt, non ?" rétorque le jeune pilote de 19 ans.

Verstappen est convaincu qu'il aurait pu rester devant Bottas, qui est finalement monté sur la deuxième marche du podium, tout au long de la course. "Ce n'était même pas une bataille, parce que je creusais l'écart sur lui", affirme-t-il. Verstappen avait en effet pris une avance de près de deux secondes.

"Je ne sais pas [si Bottas aurait pu revenir]. C'était juste très lourd au niveau des freins. Je ne pense pas qu'il aurait vraiment pu se rapprocher."

Lorsqu'il lui est demandé si son abandon au Canada est moins décevant que sa cinquième place du Grand Prix de Monaco, où il avait été handicapé par sa stratégie alors qu'il briguait le podium, Verstappen répond : "En fait, ça l'est davantage. On est deuxième, on sait que la voiture ne vaut pas cette position, mais là, j'aurais pu y tenir. Vu comme c'était difficile de dépasser, nous en aurions été capables."

Quant au Grand Prix d'Azerbaïdjan, Verstappen n'en a "pas grand-chose à faire. La saison entière est déjà merdique, avec tout ce qui se passe. Donc on verra." 

partages
commentaires
Stroll inscrit ses premiers points en F1 : "Je n'ai jamais douté"

Article précédent

Stroll inscrit ses premiers points en F1 : "Je n'ai jamais douté"

Article suivant

Kvyat s'en prend vertement au "cirque" des commissaires

Kvyat s'en prend vertement au "cirque" des commissaires
Charger les commentaires