Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
41 jours

Verstappen tourne en dérision les 1000 chevaux de Renault

partages
commentaires
Verstappen tourne en dérision les 1000 chevaux de Renault
Par :
5 août 2019 à 13:15

Max Verstappen a tourné en dérision les déclarations de l'ancien fournisseur de Red Bull, Renault, qui expliquait avoir franchi la barrière des 1000 chevaux cette année.

Le directeur du département moteur de Renault, Rémi Taffin, a déclaré au site allemand Auto Motor und Sport que dans certaines conditions de qualifications, le constructeur français avait atteint la barre des 1000 chevaux.

"Ce sont simplement des pics de performance en qualifications", explique Rémi Taffin. "Nous ne pouvons pas offrir cette performance constamment. Cela dépend de nombreux facteurs. Par exemple, c'est variable selon la piste et les températures ambiantes."

Lire aussi:

Interrogé au sujet de ce qu'avançait Renault et de l'objectif majeur atteint par le motoriste, Max Verstappen a suggéré que si c'était le cas, cela en disait long au sujet de la performance du châssis de l'équipe française : "S'ils disent avoir 1000 chevaux, ils ont une très mauvaise voiture !", a lancé le Néerlandais. "De toute manière, je pense que c'est mieux de parler en piste que dans les médias."

Le pilote du Losange, Daniel Ricciardo, n'a pas été perturbé par les commentaires de son ancien équipier et a sous-entendu que c'était quelque chose dont il n'avait pas entendu parler : "Ça semble un peu être une nouveauté, ces 1000 chevaux", a-t-il déclaré. "C'est cool, mais je n'ai rien entendu dire à ce propos."

Valtteri Bottas a également minimisé l'importance de cette barre des 1000 chevaux, expliquant que son équipe, Mercedes, ne sait même pas combien de chevaux son moteur produit en qualifications : "Pour tout vous dire, j'ai demandé cela à l'équipe vendredi - car nous avions des problèmes avec moteur -, nous en avons discuté et j'ai demandé combien de chevaux nous avions en qualifications, et les ingénieurs m'ont dit qu'ils ne savaient pas, ils ne savent vraiment pas, donc personne ne le sait."

Verstappen, de son côté, avoue que les performances du moteur Honda restent inférieures à ses attentes, en dépit de son évolution positive : "Nous avons fait de bons progrès avec le moteur mais nous ne sommes pas où nous voudrions être, et tout le monde le sait. Nous travaillons dur et nous progressons, nous nous rapprochons de Mercedes et Ferrari. Surtout Ferrari, qui semble très rapide en ligne droite."

"Sur le châssis, on a apporté des évolutions importantes depuis l'Autriche et la voiture est bien meilleure. À partir de là, on a continué à apporter de nouvelles pièces - peut-être pas aussi importantes que l'évolution principale - et ça m'a donné un meilleur sentiment d'équilibre au volant, et c'est exactement ce que nous cherchions dans la voiture. Je pense que ça s'est vu [en Hongrie], sur une piste où on a besoin de beaucoup d'appui, et où la voiture fonctionnait très bien."

Article suivant
Pirelli attend les commentaires des équipes pour les pneus 2020

Article précédent

Pirelli attend les commentaires des équipes pour les pneus 2020

Article suivant

Pérez : "Albon m'est rentré dedans" en fin de GP de Hongrie

Pérez : "Albon m'est rentré dedans" en fin de GP de Hongrie
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Max Verstappen Boutique
Équipes Renault F1 Team
Auteur Jonathan Noble