La domination Verstappen "ne nuit pas" à la F1, selon Brown

Alors que d'aucuns affichent déjà leurs craintes de voir la domination exercée par Red Bull et Max Verstappen durer, Zak Brown estime qu'elle n'est pas encore de nature à causer du tort à la Formule 1.

Le vainqueur Max Verstappen, Red Bull Racing

Dix victoires en 12 Grands Prix, 100% de podiums, 125 points d'avance sur son équipier et 165 sur le premier poursuivant issu d'une autre écurie ; les chiffres de la première partie de saison 2023 de Max Verstappen sont ceux d'une implacable domination. Le Néerlandais est en sus sur une série en cours de huit succès consécutifs, à une unité du record de Sebastian Vettel en la matière.

Si l'on se penche sur Red Bull, l'écurie a réalisé un 12 sur 12 depuis le début de la saison, Sergio Pérez l'emportant en Arabie saoudite et en Azerbaïdjan, a battu le record de victoires consécutives pour une équipe (qui avait été fixé par McLaren en 1988) et reste, depuis l'été 2022, sur une série de 22 succès sur les 23 derniers Grands Prix disputés. La seule course qui a échappé aux hommes de Milton Keynes étant le GP du Brésil 2022, remporté par George Russell sur Mercedes.

Alors qu'il est d'ores et déjà clair que, sauf circonstances très particulières, Verstappen se dirige vers un troisième titre mondial de rang et que le véritable suspense sera de savoir "quand" il sera officiellement irrattrapable, des voix s'élèvent que ce soit chez les fans ou chez quelques observateurs pour s'inquiéter d'une situation sportive figée aux avant-postes. Une impression parfois renforcée par le fait qu'aucun concurrent de taille ne se dégage véritablement du magma derrière l'écurie autrichienne.

Mais, d'une autre côté, une partie des observateurs et des fans argue que, s'il n'y a pas véritablement de suspense pour la victoire, la compétition pour être la seconde meilleure écurie, week-end après week-end, ou encore les luttes dans le milieu de peloton, offrent un certain spectacle qui peut suffire à satisfaire les spectateurs en mal de luttes.

Max Verstappen dans le Raidillon de l'Eau Rouge lors du GP de Belgique 2023.

Max Verstappen dans le Raidillon de l'Eau Rouge lors du GP de Belgique 2023.

Pour Zak Brown, à la fois juge et partie dans son rôle de PDG de McLaren, la situation n'est pas encore de nature à susciter l'inquiétude. Aussi, quand il lui est demandé si la domination actuelle exercée par Verstappen et Red Bull sur la discipline ne risque pas de freiner la croissance connue par le championnat ces dernières années et d'en détourner une partie des fans fraîchement arrivés, l'Américain répond par la négative.

"Je pense que premièrement, les courses sont extrêmement excitantes", a déclaré Brown pour ESPN. "Et il ne s'agit pas seulement de savoir qui va gagner, n'est-ce pas ? Il y a des batailles dans l'ensemble du peloton et la compétition est géniale."

"Je pense que nous avons déjà vu cela dans d'autres sports. Tiger Woods [le célèbre golfeur, ndlr] gagnait à chaque fois et les audiences n'avaient jamais été aussi élevées, parce que les gens admirent le fait de voir un athlète au sommet de son art."

"Je ne voudrais pas que cela dure éternellement, mais je ne pense pas que cela nous nuise", a-t-il ensuite précisé. "La profondeur de la compétition est fascinante, les luttes sont super passionnantes et elles ont tendance à couvrir l'ensemble du peloton. Je ne voudrais pas que cela continue, pour des raisons égoïstes, mais pour l'instant, c'est tout à fait tenable."

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent Le décalage accru entre la soufflerie et la piste freine Mercedes
Article suivant Les écuries manquent d'options pour caser leurs jeunes pilotes en EL1

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse