Une série noire qui rendra Verstappen plus fort, selon Horner

Malgré la frustration inévitable, la série noire traversée par Max Verstappen en 2017 lui permettra de devenir plus fort pour la suite de sa carrière, selon son directeur d'équipe Christian Horner.

Une série noire qui rendra Verstappen plus fort, selon Horner
Max Verstappen, Red Bull Racing
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Christian Horner, Team Principal Red Bull Racing
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Max Verstappen, Red Bull Racing
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, au stand
Max Verstappen, Red Bull Racing, signe des autographes pour les fans
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13

Après avoir traversé une série noire faite de nombreux abandons, Max Verstappen a retrouvé les points et la bagarre qu'il aime tant en piste à Silverstone. Son duel avec Sebastian Vettel durant le premier relais a ainsi marqué les esprits, et le pilote Red Bull a finalement pu rallier l'arrivée pour la première fois depuis le Grand Prix de Monaco, en terminant quatrième.

Les semaines précédentes n'ont pas été simples pour le pilote néerlandais, affecté par des problèmes de fiabilité récurrents sur sa Red Bull. Surtout que, dans le même temps, son coéquipier Daniel Ricciardo a connu une certaine réussite en alignant les podiums et en décrochant même la victoire à Bakou. Néanmoins, selon Christian Horner, cette période difficile aura le mérite d'avoir rendu Max Verstappen plus fort pour l'avenir.

"Pour être honnête avec vous, je pense qu'il a montré une maturité phénoménale", assure le directeur de Red Bull Racing. "Il a évidemment dû gérer de l'émotionnel, mais il s'est très rapidement mis sous contrôle et s'est concentré pour l'épreuve suivante."

"Dans la manière dont il pilote cette saison, il devient de plus en plus fort. Donc je pense que ça a été une part de construction du caractère pour lui. Je pense qu'il en sortira comme quelqu'un de plus fort, après une période difficile dans sa très courte carrière jusqu'à présent. Mais il a très, très bien réussi à faire avec. Il n'a pas jeté sa tétine ni jeté ses jouets hors du landau. Il a connu ce moment difficile en course, ce qui est compréhensible, et puis, très rapidement, boum, il s'est concentré sur l'épreuve suivante. Son éthique de travail est très forte."

Un jeune âge presque oublié

L'attitude de Verstappen durant cette période de pain noir est d'autant plus louable, selon Christian Horner, que le jeune homme n'a encore que 19 ans, ce que l'on oublierait presque alors qu'il dispute déjà sa troisième saison en Formule 1.

"Il a 19 ans, il aura 20 ans en fin d'année. C'est souvent facile d'oublier que c'est un garçon qui ne peut même pas prendre une voiture de location", souligne Horner. "Il devrait juste avoir terminé ses études avant d'aller à l'université. Alors pour quelqu'un de si jeune, la manière dont il gère toute la pression, les attentes, et maintenant bien sûr l'intérêt particulier qu'il y a dans son pays natal, où on le suit partout dans le monde." 

"Il suffit de regarder le cotingent de fans néerlandais à Silverstone pendant tout le week-end, et particulièrement aussi en Autriche une semaine avant. Et je suis certain qu'à Spa ce sera aussi fou cette année. C'est impressionnant comment il gère cet intérêt."

Après les points retrouvés en Grande-Bretagne, Christian Horner espère maintenant davantage pour le Grand Prix de Hongrie, sur un Hungaroring qui devrait plutôt convenir à la RB13 et moins pénaliser le manque de puissance du bloc Renault.

"C'était bien entendu plaisant de le voir terminer la course [à Silverstone], car lors des trois dernières courses, il était dans une excellente position et ça ne l'avait mené nulle part", souligne-t-il. "Maintenant, nous devons bâtir là-dessus. La Hongrie représente, je l'espère, une chance de bon résultat pour nous donc nous devons nous appuyer sur ce que nous avons accompli pendant le week-end."

Propos recueillis par Erwin Jaeggi

partages
commentaires
Mercedes ne sous-estime pas les capacités techniques de Honda

Article précédent

Mercedes ne sous-estime pas les capacités techniques de Honda

Article suivant

Alonso : La Hongrie, "une de nos meilleures opportunités"

Alonso : La Hongrie, "une de nos meilleures opportunités"
Charger les commentaires