Les Verstappen gardent un œil sur les 24H du Mans

Max Verstappen continue de contempler un potentiel engagement aux 24 Heures du Mans aux côtés de son père, Jos, qui prépare son retour en compétition.

Les Verstappen gardent un œil sur les 24H du Mans

Après avoir remporté le Grand Prix de Mexico et augmenté son avance sur Lewis Hamilton à 19 points, Max Verstappen est en route pour décrocher son premier titre de Champion du monde de Formule 1. Bien que le pilote Red Bull ait toujours été remarquablement concentré sur son effort en catégorie reine depuis ses débuts, en 2015, il a par le passé évoqué l'envie de courir hors des circuits du calendrier, plus précisément au Mans.

Et lorsque Motorsport.com lui a demandé s'il avait partagé avec son père, Jos Verstappen, cette envie de participer à l'épreuve sarthoise, le Néerlandais a répondu par la positive. "Ouais, nous en parlons un peu", a-t-il indiqué. "L'Hypercar se met en place mais il y a encore besoin d'avoir quelques engagés de plus. Je pense qu'il faut encore attendre quelques années avant d'avoir une idée précise de ce que je veux faire, éventuellement au Mans. Clairement, c'est quelque chose que j'aimerais faire à l'avenir. Ça serait super si je pouvais faire ça avec mon père, bien sûr."

Justement, Jos Verstappen s'apprête à renfiler son casque aux formes géométriques ce mois-ci, lors du Jack’s International Drenthe Rally, à Assen. L'ancien pilote Benetton et Arrows s'engagera ensuite aux 24 Heures de Dubaï en janvier 2022 avec trois autres pilotes dont Thierry Vermeulen, le fils du manager de Max Verstappen, Raymond Vermeulen.

Au sujet des débuts de Jos en rallye, Max Verstappen a révélé que son père prenait l'affaire "très au sérieux", ajoutant : "Même aujourd'hui, il m'a encore envoyé des vidéos et des photos parce qu'il faisait des essais. Il est rapide donc je suis sûr qu'il va bien se débrouiller. Bien sûr, c'est un peu nouveau pour lui d'avoir quelqu'un à côté pour le guider mais je pense que le rallye correspond à son style. Je suis bien sûr curieux de voir le résultat mais il va bien se débrouiller."

En Championnat du monde d'Endurance, la catégorie Hypercar a fait ses débuts cette année, en remplacement du LMP1, avec Toyota et Glickenhaus ayant aligné des modèles répondant à la nouvelle réglementation. Au cours des deux prochaines années, le peloton devrait gonfler grâce aux arrivées successives de Peugeot et Ferrari en LMH et d'Audi, BMW, Porsche, Acura et Cadillac sous la règlementation sœur LMDh.

Red Bull devait aussi rejoindre la flotte, à travers le développement de l'Aston Martin Valkyrie, mais le programme a pris fin lors du rachat du constructeur britannique par Lawrence Stroll et le changement d'identité de son écurie Racing Point en F1.

Lire aussi :

partages
commentaires
Albon aide et conseille Tsunoda lors des week-ends F1
Article précédent

Albon aide et conseille Tsunoda lors des week-ends F1

Article suivant

Ce qui se cache derrière les problèmes d'aileron de Red Bull

Ce qui se cache derrière les problèmes d'aileron de Red Bull
Charger les commentaires