Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire
Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

Par :

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Le documentaire Netflix "Schumacher" fait beaucoup de choses très bien. Sur fond d'images et de séquences d'archives bien choisies, un éventail impressionnant de personnalités ayant contribué à la carrière du septuple Champion du monde de Formule 1 ont été réunies pour discuter de ses accomplissements et de son héritage. Les contributions de beaucoup – y compris, peut-être, les meilleures de toutes : Jean Todt et Ross Brawn – ont expliqué de manière claire et précise la complexité du caractère d'un personnage aussi légendaire. Mais elles ont finalement été reléguées au second plan par rapport aux expressions d'amour et de dévotion de la famille de Michael.

L'explication de Mick Schumacher selon laquelle son père et lui "auraient beaucoup plus de choses à se dire" maintenant qu'ils partagent tous les deux "le langage du sport automobile" est aussi déchirante que révélatrice lorsqu'on prend en compte le parcours du rookie de Haas vers la F1 après l'accident de ski de son père en 2013. Beaucoup de ceux qui ont observé et même aidé la progression de Mick se demandent ce qu'il aurait pu gagner d'autre en ayant à disposition l'immense expérience de Michael en sport automobile pendant cette période.

partages
commentaires

Les F1 2022 aussi difficiles à piloter que des F2 ?

Lando Norris estime que les Formule 1 version 2022 seront bien plus difficiles à dompter que les monoplaces actuelles, notamment en phase d'attaque, et rapproche cela du pilotage des F2.

Comment Frank Williams a créé sa propre équipe

Même s'il a ouvert une structure privée en 1969, en engageant une Brabham, Frank Williams a toujours considéré la saison 1977 comme le vrai point de départ de son équipe.

Lando Norris va déménager à Monaco et s'explique

Lando Norris va quitter l'Angleterre pour s'installer à Monaco, mais affirme que cela ne va pas changer grand-chose… si ce n'est, peut-être, pour son portefeuille.

Max Verstappen Champion au GP d'Arabie saoudite si...

Max Verstappen dispose au Grand Prix d'Arabie saoudite d'une première balle de match dans son duel face à Lewis Hamilton et pourrait décrocher à Djeddah son premier titre de Champion du monde de F1.

Patrese : une vie de pilote "dure" mais de l'amitié avec Frank Williams

Il est l'un des anciens les plus aimés de l'écurie Williams. Riccardo Patrese explique en quoi ses relations avec Sir Frank Williams, disparu dimanche dernier, étaient basées sur "le respect et l'amitié" malgré un environnement hautement exigeant pour un pilote.

Quand Damon Hill voyait en Frank Williams un père adoptif

Damon Hill avait longtemps vu en son directeur d'équipe, le regretté Frank Williams, un père adoptif, rôle que ce dernier n'était pas disposé à jouer.

Et si les écuries et Pirelli donnaient plus d'infos pour la TV ?

Un ingénieur Mercedes estime que les écuries de Formule 1 pourraient fournir davantage de données afin d'améliorer la diffusion TV et la compréhension de la F1 par les fans, et ce sans trahir leurs secrets.

Alan Jones : Avec Frank Williams, "l'aboutissement d'un rêve"

Alan Jones a appris la disparition de Frank Williams avec une vive émotion. Champion du monde avec l'écurie de Sir Frank en 1980, il offre un hommage admiratif pour un patron avec qui il a connu "l'aboutissement d'un rêve".

Haas confirme Schumacher et Mazepin pour 2022
Article précédent

Haas confirme Schumacher et Mazepin pour 2022

Article suivant

Hamilton : "Je n'ai jamais attendu d'un autre pilote qu'il cède"

Hamilton : "Je n'ai jamais attendu d'un autre pilote qu'il cède"
Charger les commentaires